AUX MYRTILLES De TREIZE MILLE ANS par Alain PIZERRA

 

77%20rue%20Lamarck%2075018%20L'%E9ternel%20retour%20004

 

Jeudi 15 novembre à 18h30

 

 

 

Alain Pizerra

 

 dédidace

"Aux myrtilles de treize mille ans"

 

  

à la librairie 

L'eternel retour

77 rue Lamarck

Paris 18ème

Métro : Lamarck-Caulaincourt

 

Les soirées “Dédicace” de La Ruche des Arts privilégient essentiellement les
recueils de notre collection. Nous ferons cependant une entorse à cette règle
pour l’ouvrage d’Alain Pizerra« Aux myrtilles de treize-mille ans » 
suivi de « Mon chemin sous la neige », publié aux éditions d’écarts.

 

Pourquoi, nous diriez-vous ? La question est légitime.

 

Car Alain Pizerra est un poète majeur de notre pays, un rêveur ambitieux 
et époustouflant de génie. Membre fondateur de notre association, il est
toujours, présent à nos cotés, actif et passionné,  jusqu’à aujourd’hui
et pour de nombreuses années encore.

  

Ainsi, nous nous retrouverons, tous et toutes, pour le fêter en déclamant
ses poèmes, en partageant les sensations que nous ressentons grâce à
son univers artistique et en trinquant, avec notre ami, le verre de l’amitié.

  Photo 008

 

 

Deux mots encore pour conter
« Aux myrtilles de treize-mille ans » .

 

Nous vous proposons de lire un texte de Jean-Noël cordier  qui nous raconte les essences et la vision du recueil d’Alain pizerra. Certes, ce texte comporte plus de deux mots… Mais l’originalité poétique d’Alain le mérite…  

    

"L’académicien Henri Bordeaux publia jadis un roman qu’on ne lit plus guère, La neige sur les pas ; mais qui rencontra la célébrité. Aujourd’hui, c’est Mon chemin sous la neige que nous invite à suivre Alain Pizerra, poète, critique d’art intelligent et sensible, à la psyché fortement dessinée. Ce recueil, je vous invite à le lire, attentivement. Car, enfoui sous la neige, le chemin suggère ce qui est caché, ce qui se dérobe au regard ordinaire.

Toutefois, il existe bel et bien, ce chemin, et il est indispensable de le chercher puisqu’il ne saurait se laisser aisément découvrir sous l’aveuglante blancheur glacée dissimulant formes et repères. A ce prix seul, peut-être, le chemin révélera-t-il son secret. Mais assurément, le pèlerin qui l’empruntera découvrira son propre mystère.

Alain exige cet effort fraternel sans lequel tout signe resterait lettre morte. Sans chemin, point de quête, or il est urgent de se mettre en route. Il faut de la détermination pour parvenir quelque part, au-delà des horizons.

En hiver, invisible, l’eau s’écoule toujours sous la glace. Mais au printemps, la neige aura fondu. Alors, sous les ombres ensoleillées de la forêt alpestre, elle aura laissé place Aux myrtilles de treize-mille ans, acides et douces comme toute vérité enfin reconnue."

 

Préface de Jean-Noël CORDIER

 

pizerra.jpg

 

beal

 

3.JPG

 

Le jeudi 15 novembre 2012

 

 

 

Alain Pizerra

 a 

 dédidacé

"Aux myrtilles de treize mille ans"

 

  

à la librairie 

L'Eternel Retour

  

12.JPG 

Le jeudi 15 novembre 2012, la dédicace du nouveau recueil d’Alain Pizerra fut un enchantement.
Les amis étaient fort nombreux et la fête  joyeuse.  
Merci à Joseph Sibio pour les merveilleuses photos révélées par cet article.
Merci aussi à Michèle Lassiaz pour le texte ci-dessous, que vous prendrez plaisir à lire.

 

10.JPG

 

 

“ Chaque signature des recueils poétiques de nos adhérents se déroule dans la sympathique librairie “L’Eternel Retour”, accompagnée du sourire de Marie, la libraire.

 

C’est à chaque fois un grand moment de partage, de joie et de découverte des auteurs.

 

La signature de notre ami Alain Pizerra n’échappe pas à cette plaisante coutume.

 

Bernard Philippon a introduit l’ami Alain d’une manière surprenante, mettant en opposition leurs univers poétiques et picturaux (poésie et peinture classique pour Bernard, poésie libre et peinture moderne pour Alain) ; Bernard déclarant au public avoir changé de regard sur la peinture abstraite grâce aux textes d’Alain sur les peintres et leurs œuvres.

 

13.JPG 

 

Alain adore la peinture et dans « Aux myrtilles de treize mille ans », une grande partie des œuvres évoque la plupart de ses peintres de prédilection, ce qui fait l’originalité de son ouvrage .  

Nous savions Alain également passionné de mots et de lettres; il nous a gâtés par ses références et ses anecdotes sur ses auteurs privilégiés : Pasolini et Rilke entre autres. La  lecture partagée de son ouvrage m’a fait découvrir un Alain amoureux de la nature. J’ai apprécié comme à l’accoutumée son élégance et son aisance dans le “dire” des mots. Ce n’était pas, ce soir-là, le nouveau Beaujolais mais pour moi, c’était un grand cru de poésie. Merci Alain de m’avoir séduite. ”

 

Texte de Michèle Lassiaz

  8.JPG

 

mijobemamomo

 

14.JPG

 

Pour se procurer “ Aux Myrtilles de Treize mille ans” :

laruchedesarts@hotmail.fr