Retour sur la scène ouverte poétique de la Ruche des Arts, Ne te découvre pas d'un fil Posté le 27/04/2018 - Par La Ruche des Arts Michèle lassiaz Chr Sur le Feu de la Ruche

Scène ouverte poétique de la Ruche des Arts*:

 

"Ne te découvre pas d'un fil"

 

 

Compte-rendu/ mnémosyne de la scène ouverte du Mercredi 11 Avril 2018 de 19h à 20 h,*au Café-Club  BAB-ILO, 9 rue du baigneur, Paris 18ème

,

 

 

 

 

 

Même si, en raison de grèves et difficultés de transport, certains(es) ami(es) poètes n'avaient pu se déplacer, nous étions suffisamment nombreux pour déclamer nos poèmes, chanter et  échanger chaleureusement.

 

Avec plaisir de nouveaux amis rencontrés pendant le Printemps des poètes ou informés

par l'une de nos sources d'information -dont la présente- nous ont rejoint et se sont  s'exprimés pour la première ou seconde fois dans le cadre de nos scènes ouvertes...

 

Michéle Lassiaz notre aimée présidente et reine des abeilles  de la Ruche, présente la soirée,  en évoquant  la  Carte Blanche,  importante ce soir là,  à Emmanuel Rey , puis

enchaine sur un poème, résultat d'un exercice récent du dernier Atelier d'écriture, sur le

même thème :"Ne te découvre pas d'un fil", en déroulant librement ce poème et en le faisant suivre par un autre de Victor Hugo; le tout apprécié et applaudi chaleureusement

comme il se doit.

 

 

 

 

 

                                       

 

 

A l'invitation de Michèle, qui le présente et en profite pour signaler la parution de son premier livre édité par notre Cercle des Poètes du 18ème, Jean-Dominique Dupont nous

régale d'un poème extrait de ce livre "Le miel du papillon" et, par notre accueil, nous lui 

signifions après l'avoir écouté que nous avons apprécié sa démarche poétique et l'interprétation de son poème.

Michèle et jean-Dominique nous font part d'une invitation dans l'année, à la présentation et dédicace de ce livre en librairie.

 

 

 

 

 

 

 

 

Stéphane Cottin, l'un des fondateurs de notre association, avec Michèle Lassiaz, jacques-Charles- Ansan, et Alain Pizerra, nous a rejoint vêtu, comme à l'habitude d'un magnifique costume,véritable combiné de plusieurs coutumes ou ethnies(voir photo ci-dessus) ,Stéphane véritable défenseur de la poésie érotique, nous informe tant par ses déclarations que par sa poésie qu'il n'y a pas lieu de se découvrir de fil ou de quoi que ce soit d'autre quand on est en costume d'Eve ou d'Adam ce qui a pour résultat de faire rire et applaudir.

Stéphane nous signale qu'il nous invite à son prochain "Café-philo",dans une association amie...

 

 

 

               

 

 

C'est à l'un de nos nouveaux amis qui nous  rejoint pour la première fois, de s'exprimer,

et,  sa guitare devant être accordée finement pour en exprimer les subtilités, il le fait juste avant d'entrer dans l'espace scénique du Bab-Ilo et nous pouvons ainsi apprécier un joli poème chanté et la mélodie très subtile dispensée par la guitare; le temps nous manquant pour un autre poème, en raison de la Carte Blanche qui suit , nous l'accueillerons volontiers lors d'une prochaine scène ouverte...

 

Oguène nous informe qu'elle n'a pas de poème spécifique sur le thème,  mais nous laisse

apprécier 2 poèmes extraits de son recueil : "Mon nom", et "Louise"qui de près ou de loin peuvent avoir quand même un rapport avec le thème et que nous applaudissons, avant que la transition ne s'effectue, avec Colette... 

 

 

 

 

 

 

Colette Sauvanet dont nous apprécions la présence lors de son retour à Paris, pour cette

scène ouverte, nous  déclare qu'elle a justement un poème en rapport  et elle nous l'interprète; l'accueil favorable qu'elle reçoit prouve que le contenu de ses écrits est toujours très bien reçu et apprécié. Félicitations également à Colette pour figurer au plus proche de l'événement en arborant un joli pull aux couleurs des abeilles 

 

Petit moment de transition, Pédro Vianna, à qui Michèle demandait s'il pouvait intervenir déclame de sa place dans la salle un petit poème où il est question de corde dont les bouts se rejoignent et de liens indéfectibles un peu à la manière du serpent qui se mord la queue; tout le monde n'ayant pas entendu, il lui est demandé de se répéter, ce qu'il fait de bonne grâce , suivi par son voisin de place, et ami Eric Meyleuc qui interprète l'un de ses poèmes; et nous sourions amicalement et applaudissons comme il se doit.

 

Signalons au passage que Pédro et Eric se produiront à la rentrée dans une Carte Blanche de la Ruche des Arts au Bab-Ilo; Notons cette date où ils seront les bienvenus, comme ils le sont à chaque fois qu'ils nous rejoignent

 

 

 

 

                      i           

 

 

Accueillons volontiers Rémi, nouveau venu dans notre association et dont nous avons précédemment apprécié les chants poétiques et dynamiques, lors du récent Printemps des Poétes où il nous a démontré à plusieurs reprises qu'il ne manquait pas d'ardeur...

Le voici donc guitare en main et en bandoulière  et les fils de sa guitare en bonne place pour interpréter une nouvelle chanson toujours aussi joyeuse et entrainante avec un rythme proche du Rock and Roll: ce qui donne à la salle l'occasion de l'accompagner en tapant des mains selon le rythme terminant sur les applaudissements

 

 

C'est le tour de Serge Carbonnel, qui écrit la poésie aussi bien qu'il respire qu'elle soit de facture classique ou plus libre, excellent chanteur de surcroit et qui nous a donné l'occasion d'apprécier ses multiple talents lors de nombreuses Cartes Blanches, ainsi que dans les Printemps des poètes, scènes ouvertes et même en atelier d'écriture...

Il nous surprend et nous amuse en déclamant et chantant A Capella sur un air joyeux et rythmé sa chanson poème sur la thème, nous enchantant par cette approche originale

 

Voici pour terminer avant la Carte Blanche , Didier et Zita toujours aussi complices, avec

une prestation enchaînant sketchs, chansons et dialogue à deux avec accompagnement

et arrangement par Didier au mélodica, manière de terminer joyeusement cette première partie de soirée...    

 

 

*Nota: l'ordre des photos d'illustration ne réflète pas exactement celui de passage 

 

 

 

 

 

 

 

*suivie de la Carte Blanche à Emmanuel Rey

de 20h à 21h 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Géo-Localisation Google du BAB- ILO ici:

 
 
 
 
 
 
 
 
La Ruche des Arts
Michèle Lassiaz
Illustrations en tête  
Pixabay-Tous Droits
Réservés aux auteurs
créateurs concepteurs
Photos Bab Ilo +
compte-rendu-Mnémosyne
adaptation et mise en page
web Ruche des Arts
Christian Lafont