PARTENARIATS CULTURELS

Thian

 

 

Samedi 10 mai à 19h 

  

 

Thian

 

dans: 

   

 

“ ON R’ VIENT ! ”

 

 

à 

L’Angora  

3 Boulevard Richard Lenoir, Paris 11e

Métro: Bastille

 

 

Bonjour à tous !

Le charcutier-rêveur et sa boîte à zizique
sont de retour...

 

dans un nouveau spectacle de chansons autour
de la guerre de 14 :


ON R’VIENT !


Le retour des comiques troupiers...


Je vous attends avec la Madelon et l’ami Bidasse
samedi 10 mai à 19h à l’ANGORA de Paris Bastille
pour la grande première !

amicalorosement

 TM4.jpg

 

 

 

L’orgue de Barbarie de Titi la Rengaine

C’est un refrain d’Paris dans un volcan d’Auvergne

C’est un accordéon qu’a perdu ses boutons

Et troqué ses bretelles pour une pauvre manivelle…

C’est une boîte à musique qui se prend pour l’orchestre

La sonate pathétique qu’aurait retourné sa veste…

Et depuis deux cents ans qu’on lui souffle sur les hanches
Il fait chanter les gens du lundi au dimanche !

 

 

 

 

Lien pour connaître l'artiste: 


http://leblogdethian.blogspot.com

 

 

 

bema

 

 

 

 

1---30-mars-14-AFFICHEADP2014JPEG.jpg

 

 

Dimanche 30 mars à 17h 

 

 

Le Cabaret Mouffetard

 

Fête ses 10 ans  

 

 

au

Forum Leo Ferré  

11 rue Barbès, Ivry sur seine 94200

Métro: Porte d'Ivry ou Pierre Curie

 

Billeterie: Plein tarif 15 euro

Tarif réduit 12 euro

 

Réservation: 01 46 72 64 68

ou

resa@forumleoferre.org

 

 

Vénus Prin’s vous propose une soirée merveilleuse,
ce dimanche 30 mars.

 

Les amis du regretté Patrick Deny seront tous ensemble
pour fêter les dix ans de l’association « Cabaret Mouffetard ».
Au programme de l’événement, chansons à textes, univers poétiques
et musiques… Les uns et les autres se donneront la main musicale
pour souffler sur les dix bougies, si chaudes, d’une association
où il fait bon être…

 

Avec:

 

Vénus Prin's

Pierre Azama

Benedicte Laurent

Jules Bourdeaux

Martin Dumas

Lucienne Deschamps

Marc Havet

Gérard Quittot

Bernard Revel

Xavier Senegas

Nathalie Solence

Vania

 

Accompagné par:

 

Claude Gaisne

Pierre André Ditroy

Malek Sadki

Sloan Nodin

 

7-big.jpg

 

bema

 

 

nouvelle-ban 

 

 

Dimanche 16 mars à 16h 

 

 

" Ça c’est Paris !!! "

 

 

à l'

Espace Matières Grises  

4 rue Olivier Mètra, Paris 20

Métro: Jourdain

 

ARTEC Labase et Europoésie
vous invitent

dans le cadre du « Printemps des Poètes »

 

 à un après-midi festif :

 

 

 

Poésies

Musique

Chansons

Sketch

 

Puis à une

 

scène ouverte à tous

 

Vente et dédicace de recueils de poésies

 

Tombola avec de nombreux lots

 

Exposition de peintures

 

Collation offerte à tous

 

Entrée : 5 € (gratuite pour les enfants de moins de 12 ans)

 

 

 m775-image-carte-postale-fantaisie-ca-c-est-paris-122494660.jpg

 

 

bema

 

 
 

  affiche-recto-IG-BWWRTP-FINALE-compressee.jpg

 

Mardi 11 et Mercredi 12 mars

 

à 20h30

  

  

ImproGlio:

  

Babel Wesh Wesh  

 

Ramène ta phrase

 

à

l’ Espace Icare

31 Boulevard Gambetta

Issy les Moulineaux, 92

Métro : Mairie d'Issy

 

 

 

Avec une mise en bouche du …

  PN02299 

 

G.I.P.

(Groupement d'Intervention Poètique)

 

La poésie d’André Chedid à déguster sans modération

un vrai spectacle de rue avant la représentation !

Sabine, Ludovic, Christiane, Hervé, Annie, nos poètes itinérants
seront là pour faire vibrer les spectateurs de bons mots 
et rimes inattendues.

 

Puis... 

 

La troupe d’improvisateurs de Bernard Evain, Zaïa et Benoit Gimenez, amis et adhérents de notre association, propose son spectacle de fin d’année sur ces deux dates à l’Espace Icare d’Issy-les-Moulineaux.

 

Le concept est simple. Chaque spectateur propose une mise en situation par le biais de mots et de lieux que les improvisateurs sortent d’un chapeau. Après un court instant de réflexion, ils mettent en scène un instant de vie dans l’humour et le burlesque afin que l’assemblée rie de bon cœur aux agitations et aux bons mots improvisés en direct.

 

 

Comptez avec nous !

 

1- Gageure : renouveler le genre de l’improvisation

 

2- Contrainte : conserver les fondamentaux

 

3- Conseil : réserver votre soirée,
veinard que vous êtes au 01 40 93 44 50 ( de 14h à 20h)

 

 

 

Renseignements :

 

www.espace-icare.com

 

 

 

La mise en scène est de Pascal Assy

 

Entrée: 10 Euro

ou 6 Euro pour les enfants

 

 

Darwin

 

 

bema

 

 

 

 

 

 

 

Succès! Prolongation! 

  

  Pour-blog--VBReinitas-Prol.jpg

  
L
es dimanches

 

2 et 16 février

2,16 et 30 mars

  
à 17h00

 

“ Traverses ”

 
de et avec
Valérie Bellet
 
Direction d’acteur
Hélène Duvernoy
 
Au théâtre
Popul’air du Reinitas 
36 rue Henri-Chevreau
75020 Paris
métro: Ménilmontant
tél: 06 74 28  24 01
  
 
reservation:
 
 
 
“ Elle est là seule en scène, avec sa valise, dans laquelle
elle trimbale 
sa vie. On l’enferme. Et toujours elle s’échappe,
en perpétuelle aventure. 
Avec son corps qui danse
et
 sa harangue de bateleur métaphysique. 
 
Hélène Darche
 
 
  untitled
 
 
“ Traverses ” n’en finit plus de séduire !

Les commentaires sur Billet Réduc sont très enthousiastes

Ils ont adoré :

 
 

 

Une belle découverte !


“ Traverses ” souffle un grand courant d'air frais qui vous galvanise. 
On en ressort plus fort... plus libre. 
Allez-y les yeux fermés, vous ne serez pas déçus.

 

Un bon mot, un bon moment !


Elle est hors cadre, hors temps, hors champs, hors pair… un fil d’or.

Une jonglerie de mots et une finesse d’esprit. Merci poète,

merci d’honorer notre belle langue. Une ode à la vie, une ode à l’esprit,
une ode au vent… Rideau ! 

 

Un beau voyage !


Paris ne serait pas Paris sans ses artistes populaires !
Je me suis laissé porter par sa poésie, son grain de folie et j’ai voyagé.
Alors… Si vous cherchez une idée de sortie un dimanche après-midi.
(Paiement au chapeau à la fin la représentation )

 

 

 la complainte du p'tit noir, la jaquette 072 

 

Magnifique !


Une poétesse au grand cœur, une comédienne envoûtante. 
Très beau spectacle, évasion du quotidien, semé de mots contemporains. 

 

 

 Un vrai bijou, ne le manquez pas !


Un très beau spectacle poétique et sensible, on rit, on se fait surprendre,
on est ému et touché par le grand talent de poétesse de l’auteur.

 

 

 

 

la complainte du p'tit noir, la jaquette 073

 
 
J'y vais? J'y vais!
  Bisous  Pradou...
 
  
Auteur : Valérie Bellet
Artiste :Valérie Bellet
Metteur en scène : Hélène Duvernoy
 
 
bealma

 

l-copie-1

 

Samedi 16 novembre, à 21h 

 

Le tour de chant

de

Pierre de la Galite 

   

au

Santa Maria 

 27 rue Salneuve, Paris 17e

Métro : Villiers

 

Dîner Spectacle

19h30 : Dîner

Menu : (Entrée-Plat-Dessert) 12 Euros

Pizzas spécialités italiennes

21h : Spectacle

Chapeau pour l'artiste

 

 Réservation : 01 47 66 03 12

 

 

526x297-LJq.jpg

 

« La Galitec’est une île minuscule
perdue en méditerranée entre la Sardaigne et la Tunisie.
C’est une île volcanique, aride et sauvage.
J’y suis né, j’y ai passé toute mon enfance.
C’est en souvenir de mon île que je m’appelle Pierre
de la Galite
, comme une pierre de la Galite…
 »

 

 

Pierre de La Galite est auteur-compositeur et interprète.
Il écrit pour les petits comme pour les grands. Son tour de chant,
d’une “poésie sublime”, lui a valu de nombreux prix
aux quatre coins de notre pays. 

 

Il chante toujours avec ce sourire d’enfant que nous aimerions
garder sur nos visages. Quand il ouvre ses grandes mains   
aux doigts longs pour mimer le vol d’un cygne blanc,
il suffit d’un rien pour que l’on s’envole avec lui.

  

 C’est doux, d’une sincérité joyeuse, d’une tendresse sans guimauve
et d’une drôlerie rayonnante. L’heure est si belle en la compagnie de
ce troubadour au grand cœur cheminant dans les rues du monde
avec une petite valise et son univers poétique si subtil.

 

526x297-ces.jpg 

 

 bema

 

Pierre-de-La-Galite.JPG

 

 

La vague et le rocher

 

de  Pierre de la Galite  

 

 

Paroles en musique de Pierre de la Galite

 

 

1- La vague et le rocher                                12- Un rayon de soleil      

2-Ne te retourne pas tu n'oublies rien               13-Plein les fouilles         

  3-Un amour perdu                                        14-Ce que mes yeux ont vu

  4-Un p'tit brin d'muguet                                  15-Gitan                          

  5-Demain                                                    16-Chanson dans l'espace  

6-Les poubelles de ma mémoire                     17-Plus on remue           

7-Les noyaux des bananes                           18-Les roses                   

8-Pour toi sans moi                                      19-Trois minutes             

9-Triste                                                        20-Cubagno                   

 10-Le merle a sifflé                                        21-Je voudrais partir         

                                 22-Le puits aux souvenirs                                                        

 

Galite_1.jpg

 

Serge Carbonnel dit de lui que ses chansons sont très bien construites, Michèle Lassiaz réclame toujours qu’il passe sur scène dès qu’il se trouve dans le public (on lui fait d’ailleurs une ovation à chacune de ses prestations.), on le désire pour chaque événement organisé par La Ruche des Arts, bref, Pierre de la Galite est un artiste follement aimé au sein de notre association :

 

« La Galite c’est une île minuscule perdue en méditerranée entre la Sardaigne et la Tunisie. C’est une île volcanique, aride et sauvage. J’y suis né, j’y ai passé toute mon enfance. C’est en souvenir de mon île que je m’appelle Pierre de la Galite, comme une pierre de la  Galite… »

 

dit-il à chaque début de prestation, afin de relater ses racines, la source profonde de ses inspirations, tout en nous dévoilant une pierre de la Galite qu’il sort de sa poche.

 

D'emblée, l’homme nous plaît avec ses longues mains qui s’envolent dès qu’il chante, avec ses rouflaquettes comme des ailes de cygne, ce petit corps  qui déambule dans une tranquillité languissante, ce sourire d’enfant qu’il vous offre en partage et ses yeux clairs tourbillonnant de plaisir, pétillant de bonheur.

 

Pierre de La Galite est notre ami, notre compagnon de route. Et c’est vrai que ses chansons sont extrêmement bien construites. Tour à tour tendre et nostalgique, drôle et, parfois, grivoise, l’artiste nous surprend toujours dans sa narration. Il nous amène là où on ne s’attend pas à aller…Il saisit la quintessence des ressentis, chaque rime nous surprend. Ce n’est pas pour rien qu’il a obtenu de nombreux prix de poésie aux quatre coins de l’hexagone. 

 

Son deuxième album « La vague et le rocher » sort ce mois-ci. Vous ne le trouverez pas chez tous les bons disquaires, bien qu’il mériterait d’y être…car « La vague et le rocher » est entièrement conçu par Pierre. Vous y découvrirez 21 chansons toutes     plus sublimes les unes que les autres, avec des photos, dans la jaquette, de sa grand-mère, des lieux de son enfance et, bien sûr, de son île…

 

L’album est à 15 Euros. Si vous souhaitez l’acquérir, contactez-nous à laruchedesarts@hotmail.fr ou sinon, il suffit de venir à nos scènes ouvertes poétiques mensuelles.

 

Il est toujours des nôtres…

  

 

     . 

           Pierre-de-La-Galite2.JPG

En bas, photo de classe de Pierre....D'aprés vous, où se trouve-t-il?

 

bema 

 

FlyerA6--VB-Theatre-Pop-Reinitas.jpg

 

 

Tous les dimanches, 17h

 

 

Du 22 septembre

au 22 décembre

 

 

 

 

  Traverses
 
de et avec
Valérie Bellet
 
Direction d’acteur
Hélène Duvernoy
 
Au théâtre
Popul’air du Reinitas 
36 rue Henri-Chevreau
75020 Paris
métro: Pyrénées
tél: 06 74 28  24 01
 
la complainte du p'tit noir, la jaquette 075 
 
Les critiques du spectacle:
 
-MAGNIFIQUE 10/10
 
Valérie est une artiste authentique,
une poétesse au grand coeur, une comédienne envoûtante +++
 Très beau spectacle, évasion du quotidien semée de mots contemporains
 :-) À voir ++++++++++++++
# écrit le 14 Juillet par Poetry 
 

-un joli voyage au pays des mots  8/10


Valérie Bellet  joue avec les mots avec virtuosité

 et vous emmène faire une balade fantastique

 et un peu déjantée. Une artiste au grand coeur !
#
 écrit le 16 Juillet par Maravilio

 

 
Le spectacle: 
  
Jongleuse des mots,
poète qui nous apporte une bouffée d’oxygène et de liberté !
 
Seule en scène, avec sa valise dans laquelle elle trimbale
sa vie. Elle tente de vivre ses rêves, et d'affirmer sa liberté,
en butte aux moqueries, aux interdits du monde.
Tout à la fois éperdue d’amour, contemplative et provocatrice.
 
Avec son corps qui danse, ses éclats de voix et ses éclats
de rire, sa harangue de bateleur et sa fragilité d'enfant poète,
d'enfant trompette.

 

 

 
J'y vais? J'y vais!
  Bisous  Pradou...
 
  
Auteur : Valérie Bellet
Artiste :Valérie Bellet
Metteur en scène : Hélène Duvernoy
 
 
 
la complainte du p'tit noir, la jaquette 072
 
Pour acheter son billet d'entrée à tarif réduit: 
 
 
 
bema
 
 

Affiche M..

 

Dimanche 29 septembre à 16h

 

 

On connaît

la musique

 

 

   

au

Café Bab’Ilo

9 rue du Baigneur

Paris 18ème

Métro : Jules Joffrin ou Lamarck-Caulaincourt

 

Avec :

Daniel Chocron aux contes

Patrick Langlade au piano

Alain Azoulay au chant

  

 

casablanca-poster1.jpg

 

Daniel Chocron est un historien orfèvre dans l’art du cinéma.

 

 Lors de nos scènes ouvertes poétiques, il nous ravit d’anecdotes savoureuses,
de petites histoires hilarantes avec les mots d’esprit ingénieux
des grands hommes du 7ème art.

 

Pour preuve de ces allégations, Syfal, taulier de notre Bab’ilo favori,
est tombé sous le charme de ce conteur merveilleux et lui ouvre ses portes
lors de ses ciné-clubs du dimanche après-midi.

 

C’est ainsi que le dimanche 29 septembre, notre ami contera le cinéma
au travers de sa musique. Afin de rendre ses propos, déjà fort ludiques en
eux-mêmes, il sera accompagné de deux artistes : Patrick Langlade au piano
et Alain Azoulay au chant. Les trois sublimes talents, enlacés les uns aux 
autres, nous offriront une immersion totale au grand écran, un enchantement
de poésies chantées et mélodiques. Bref, un panard immense pour ceux et celles
qui aiment le miroir de la vie en argentique.

 

Daniel Chocron et ses compagnons nous raconteront l’opérette,
le jazz et le philharmonique sous le prisme et les partis pris des maîtres
du cinéma français et américains. Ils nous chanteront les grands succès
avec toutes ces musiques entêtantes de nostalgie, de joie et de rêve….

 

French-Cancan.jpg

 

bema

 

 

ValerieBelletTraverses.JPG

   

 

Samedis
6, 13, 20 et 27 juillet

 

Samedis
03, 10 et 17 Août

  

à 18h30

    

 

  Traverses
 
de et avec
Valérie Bellet
 
Direction d’acteur
Hélène Duvernoy
 
Au café théâtre
Popul’air de la Mêre Lachaise 
80 boulevard de Ménilmontant
75020 Paris
métro: Père Lachaise
tél: 01 46 36 74 15
 
 
Jongleuse des mots, poète qui nous apporte une bouffée d’oxygène et de liberté !
 
Seule en scène, avec sa valise dans laquelle elle trimbale
sa vie. Elle tente de vivre ses rêves, et d'affirmer sa liberté,
en butte aux moqueries, aux interdits du monde ;
Tout à la fois éperdue d’amour, contemplative et provocatrice.
 
Avec son corps qui danse, ses éclats de voix et ses éclats
de rire, sa harangue de bateleur et sa fragilité d'enfant poète,
d'enfant trompette.

 

 

 
J'y vais? J'y vais!
  Bisous  Pradou...
 
  
Auteur : Valérie Bellet
Artiste :Valérie Bellet
Metteur en scène : Hélène Duvernoy
 
 
 
Pour acheter son billet d'entrée à tarif réduit: 
 
 
la complainte du p'tit noir, la jaquette 075
 
 

 

Poète et comédienne, Valérie Bellet a exploré la danse, le mime,
le théâtre, la voix, s’illustrant sur de nombreuses scènes en France
et à l’étranger... Sa poésie salvatrice nous pique ou nous éblouit.
Elle nous interroge sur le monde et la société, l’identité
et la différence, le visible et l’invisible.

 

Plus que jamais,
c’est le « Maux ments » d’aller la voir !

 

Pour découvrir "Traverses" et valérie bellet, sur notre blog associatif: Traverses  , Extraits de "Traverses"  

beal
 
 

 

Affiche_UCDLC_5_recto_HDE.jpg 

 

Lundi 17 juin à 20h30

  

  

ImproGlio:

  

"Un cachou dans

  
la chaussure"

 

 

aux 

Halles L’épinette

45/47 Rue de l’égalité

Issy les Moulineaux, 92

Métro : Mairie d’Issy

 

 

Finie la banalitude ! Débranchez votre monotone !

 Retrouvez les aléas du direct !

 

Pour oublier la grisaille du quotidien, ImproGLIO
vous propose son pot de colorant magique qui contient
toutes les couleurs de l’improvisation.

 

Alors, montrez vos dents du bonheur, enlevez vos lunettes
de sommeil, chaussez vos bottes de « c’est mieux » en n’oubliant
pas d’y introduire le cachou de toutes les surprises !…

 

Ca y est ?

 

 Vous êtes prêts pour le décoinçage automatique des zygomatiques ?

 

A nous de jouer !

 

 

Darwin

 

 

Mise en scène : Pascal Assy

 

Avec :

 

Armelle AMBROZO

Isabelle BUCHY

Isabel CORDEIRO

Patrick COSTES

Bernard EVAIN

Zaïa EVAIN

Benoit GIMENEZ

Catherine FAJOUR

Martine MARY

Caroline NEUVILLE

Rudy PASTUZAK

Claude RICHARTH

Etienne VAREILLES

Raymond VIERRA

 

bema

Venus-au--.jpg

 

Mardi 11 juin à 21h30

 

 

Vénus Prin's en duo

 

 

au

Café Bab’Ilo

9 rue du Baigneur

Paris 18ème

Métro : Jules Joffrin ou Lamarck-Caulaincourt

 

 

Vénus Prin's au piano conte dit et chante

                                                       en compagnie de
 Pierre André Ditroy à la contrebasse

 

Comédienne, actrice, chanteuse, pianiste ACI, Vénus Prin's conte, dis et chante, ("Ô" titre de son recueil de poésie et de son album) motivée pour donner une place de choix à la littérature féminine par le biais de la scène.

 

Ce sont des notes de poésie, de tendresse et d’humour posées à même le rock sur un tapis de ballades folk. Et quand le « chauve souris », morceau qui lui colle à la peau, la guitare devient contrebasse, ça donne envie de bouger,… laissez vous faire !

 

entrée: 6 euro

 

invitation-juin-07-05-13.jpg 

 

SITE VENUS PRIN'S

 

be

Venus-au--.jpg

 

Mardi 11 juin à 21h30

 

 

Vénus Prin's en duo

 

 

au

Café Bab’Ilo

9 rue du Baigneur

Paris 18ème

Métro : Jules Joffrin ou Lamarck-Caulaincourt

 

 

Vénus Prin's au piano conte dit et chante

                                                       en compagnie de
 Pierre André Ditroy à la contrebasse

 

Comédienne, actrice, chanteuse, pianiste ACI, Vénus Prin's conte, dis et chante, ("Ô" titre de son recueil de poésie et de son album) motivée pour donner une place de choix à la littérature féminine par le biais de la scène.

 

Ce sont des notes de poésie, de tendresse et d’humour posées à même le rock sur un tapis de ballades folk. Et quand le « chauve souris », morceau qui lui colle à la peau, la guitare devient contrebasse, ça donne envie de bouger,… laissez vous faire !

 

 

 

invitation-juin-07-05-13.jpg 

 

SITE VENUS PRIN'S

 

be

 

peibture-de-fabrice-Seeleiter.jpg

   peinture de Patrice Seeleteir

 

Du 20 au 28 avril

 

de 15h à 19h

 

 

 

Christiane Jouan expose

 

 

au 

Salon U.V.A.

 

9 rue Duc  

Paris 18ème

Métro : Jules Joffrin

Bus: 31 - 80 - 85

entrée libre

 

 

Photo 002-copie-1

Christiane Jouan expose ses oeuvres durant l'exposition annuelle de l'espace U.V.A., patronnée par l'Académie Européenne des Arts.

 

Christiane, amie et adhérente de notre association, est coloriste, peintre non-figurative ainsi que poète. Ses immenses toiles expriment l'émotion et la couleur de l'âme, Le Cyan étant sa gouache de prédilection.

 

L'exposition propose la découverte d'une myriade de peintres, adhérents à l'Académie Européenne des Arts : peintres, sculpteurs et poètes proposeront aux curieux leurs univers artistiques.

 

 

Le vernissage et le pot de l'amitié aura lieu le:

 

Samedi 20 avril,

 

à 18h.

 

L'entrée est gratuite et il n'y a nul besoin d'être invité pour rencontrer notre amie qui sera présente lors de ce moment fort. L'entrée est d'ailleurs gratuite durant toute la semaine.

 

 

Attention le 24 Avril, l'exposition sera fermée au public toute la journée !!!

 

 

 

 

bema

  

 
 

Salon du Livre Jeunesse Solidaire-copie-2

 

Dimanche 21 avril

 

de 14h à 19h

 

 

Salon du livre

 de la

Jeunesse Solidaire

 

 

au 

Centre d’animation René Binet

 

66 rue René Binet  

Paris 18ème

Métro : Porte de Saint Ouen

 

 

Le 4ème Salon du Livre « Jeunesse Solidaire », qui se déroule
du 15 au 21 avril, aura pour point d’orgue toute l’animation
du dimanche 21. A partir de 14h, les enfants de tout âge
pourront, comme les années précédentes, acheter des livres
(au prix unique de 0,80 euros) auprès de l’association 

« Lire c’est Partir » et se les faire dédicacer par les 17 auteurs
et illustrateurs présents.

 

Au programme, la déambulation d’un livre géant par la Compagnie  Résonnance, la chorale de Cultures sur Cour, une chorégraphie
du Centre d’Animation les Abbesses, sans oublier les coins lecture,
les porteurs de paroles, les ateliers calligraphie et marque-page,
les expositions multiples, les 
planches de bandes dessinées
et les carnets de voyages
. Charles Piquion, conteur, éblouira
petits et grands par sa verve et son humour.

 

Et La Ruche des Arts, me direz-vous ?

 Que va-t-elle offrir au public, jeune et moins jeune, émerveillé ?

 

Notre association ne sera pas en reste ! Didier Laloux 
et Alain Briantais animeront un jeux-minute, très ludique
à travers la création et la déclamation d’onomatopées par les enfants. 
Nadia et Bernard Phillipon conteront de courtes
histoires à tous ceux et celles qui aiment écouter. Une planche
d’
exposition mettra en valeur les écrits et les illustrations des élèves
de CM1 et CM2 de l’école Championnet conçus dans le cadre
des actions « contes en ritournelles » des années précédentes.

 

Tous les enfants seront à l’honneur cette journée-là ! 
N’hésitez pas à venir en famille, et si vous n’avez pas d’enfants,
vous retrouverez assurément votre âme de chérubin…

 

 

bealma

 

 

AfficheDef--1-.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

Vendredi 19 avril

 

 

dès 19h

 

  Des livres et vous

“OUM KALTHOUM, une divine inspiration…”  

 

à 

  Cultures sur Cour

147 rue de Clignancourt 

Paris 18ème

Métro : Simplon

 

 

Les “Soirées Littéraires” de l’association Cultures sur Cour drainent des univers, des couleurs, des parfums et bien d’autres choses
encore qui nourrissent notre présent. Invariablement, elles sont
passerelles… Passerelles de cultures à travers les mots et la parole,
les souvenirs, les audaces, les enthousiasmes, les indignations
et les espoirs.

 

La Ruche des Arts, fervente partenaire de Cultures sur Cour
depuis 2011, s’était déjà fait l’écho sur son blog, en février 2012,
d’une précédente “Soirée Littéraire” ayant pour thème
« Ecrire pour vivre ». La toute dernière, qui s’est déroulée
le 18 janvier 2013, portait sur la transmission orale.
Le rythme va désormais s’accélérer.

 

La nouvelle soirée qui nous est proposée offre les mêmes
ingrédients de brassage et de partage. Nafissa Lamothe
et Morgan Rouxel, organisatrices de ces événements,
ont concocté un programme semé de surprises.

Sachez déjà que le thème qu’elles ont choisi avec les femmes
du quartier traduira ce besoin de découvertes :

 

Oum Kalthoum, une divine inspiration…

 

   FlyerExtDef.jpg

 

 

 L’immense cantatrice, musicienne et actrice égyptienne

surnommée l’ « Astre d’Orient » ne vous est peut-être pas familière.
Pour mieux la connaître, voilà en avant-première un texte
de Meryem Rias El Idrissi, l’une des femmes du quartier,
très liée à l’association Cultures sur Cour.

 

  

C’est vers l’âge de douze ans que mon histoire avec Oum Kalthoum

commença.

Je l’entendais alors à la radio tous les jeudis et sur les disques

que mes parents mettaient.

Je prenais l’habitude de l’écouter mais sans l’entendre :

je ne comprenais pas comment on pouvait rester si longtemps

sur une même chanson sans s’ennuyer,

jusqu’à cet après-midi-là, où, souffrant

d’une douleur atroce, la voix d’Oum Kalthoum

chantant “ Chams el Assil”, comme par magie,

me faisait oublier cette douleur et je

m’assoupissais, apaisée.

Depuis, je l’entends et la savoure...

Oum Kalthoum évoque pour moi ce son qu’on entend très

tard la nuit, dans les maisons, réunis en familles ou

entre amis autour d’un thé.

Oum kalthoum est aussi cette musique qui émane de la radio qui

accompagnait et accompagne toujours mon sommeil. Je l’écoute dans

les moments de tristesse comme  dans ceux de joie.

Aujourd’hui je  revis ces instants tant regrettés grâce

à cette soirée autour d’Oum Kalthoum.

 

 Meryem Rias El Idrissi

 

 

 

 

Nous vous invitons à ce voyage enchanteur

 

 

Flyer2.JPG

Conception de l'affiche et du flyer : Sandrine Boquet

 

 

bemadial

Affiche-a-.jpg 

 

Samedi 13 avril à 22h00

 

 

Vénus Prin's en trio 

 

au

Connétable 

55 rue des archives

Paris, 

Métro : Rambuteau

 

Vénus Prin's est en trio ce samedi 13 avril !!!

 

 car Pierre-André Ditroy l'accompagne à la contrebasse

et Dérico aux percussions...

 

C'est un spectacle où se mêlent le conte et la chanson, le féminisme et l'amour toujours dans notre Paname d'avant et de maintenant, et qui ravira les amoureux de la rime tendre et loquace, juvénile et mélancolique.

Vénus Prin's est une femme heureuse, une artiste accomplie.

Elle nous offre un univers de beauté qui fait chavirer le public dans le bonheur et les p'tites larmes. Elle nous guide dans la mélancolie onirique et la beauté simple...

 

Il y a peu de moment aussi agréable dans une vie, alors, il me semble grand temps de découvrir le bonheur, juste une heure, en compagnie de Vénus Prin's, Pierre-André Ditroy et Dérico....

 

Et, comme une bonne nouvelle ne vient jamais toute seule, sachez que ce spectacle clôturera notre scène ouverte poétique d'avril, à 21h10...C'est une première pour notre association, alors faites passer l'information, bien que cette nouvelle soit une autre histoire et que nous vous conterons une autre fois...

 

 

Vénus Prin's en trio

 

avec

Vénus Prin'sPiano et chant

Pierre-André DitroyContrebasse

DéricoPercussions

 

 

 

Et nous clôturons cet article par un poème de Vénus Prin's: 

 

 

Onzain

Le temps est bref, et ma volonté grande,

Rien ne m’empêche enfin de le penser,

Ma passion me contraint, me commande,

Selon le temps, de parler, compenser,

Jusques ici j’ai craint de m’avancer,

En attendant un temps plus à loisir,

Mais il n’est pas en moi de le choisir,

Quel que soit du peu que mon profit fasse,

En peu de mots vous dirai mon désir,

C’est que je n’ai volonté ni plaisir,

Que d’être sûre en votre bonne grâce 

 

 

Poème de Vénus Prin’s 
D’après Marguerite de Navarre (1492-1549)
Publié dans Le manoir des poètes n° 11-2005
Rencontres européennes,  2005

 

 

bema

 

 

 

magali-goimard.JPG

 

 

Vendredi 22 mars

  dès 19H

 

 

 

La ronde des saisons

 

 

à l'

Espace Leopold Bellan

64 rue du rocher

75008 Paris

Métro:  Europe

Res : 01 48 78 13 17

 

Magali Goimard présentera son album « la ronde des saisons » textes et chansons pour enfants. De jeunes musiciens  et chanteurs se produiront en première partie pour interpréter les chansons de l’album .

 

  

"Par le pouvoir ludique de la chanson, ce disque fait acquérir aux enfants  le  goût  de la musique

 et de la langue française .

En outre, par les sujets évoqués il vise à les rendre conscients de problèmes actuels et à retrouver les vraies valeurs:  respect de la nature: "Bonjour Avril"   "La terre est partie en voyage"; acquisitions scolaires: "Le cours de Géographie" et..bonheur des vacances et des fêtes partagées "le vent et la mer"  "valse du Père Noel" ."

 

 

 

Alain Pizerra dira  ses texte et poèmes  sur le thème les voix du poète et Magali Goimard prolongera ce moment  par un hommage à Barbara « au piano pour le dire »  .

 

 

Les cd seront disponibles sur place ainsi que les revues et le livre d’Alain.

 

Ce concert  s’inscrit également dans la manisfestation  «  les hospitalités de printemps » organisée par l’association  Culture et hôpital (pour laquelle je donne un concert mensuel pour les malades d’Alzeihmer et leurs familles depuis 3 ans).

 

Une participation de 8 euros est demandée pour les associations, l’entrée est libre pour les enfants.

 

 

 

 bema 

 

 

Affiche D..

 

 

Jeudi 21 mars

 

dés 20h00

  

 

Vénus Prin's:

  

"Récital-Chanson"

 

 

à

L'ogresse

4 rue des prairies

Paris, 20

Métro : Porte de Bagnolet

  Entrée libre

 

  Deux artistes se partagent la scène du cabaret l'ogresse.

 

 D'abord, à 21h00, ce sera Vénus Prin's, amie et adhérente de notre association qui montera sur les planches aux alentours de 21h, en compagnie de Dérico aux percussions:

 

Comédienne, actrice, chanteuse, pianiste ACI, Vénus Prin's conte, dis et chante, ("Ô" titre de son recueil de poésie et de son album) motivée pour donner une place de choix à la littérature féminine par le biais de la scène.

Ce sont des notes de poésie, de tendresse et d’humour posées à même le rock sur un tapis de ballades folk. Et quand le « chauve souris », morceau qui lui colle à la peau, la guitare devient percussion, ça donne envie de bouger,… laissez vous faire !

 

 

 

Ensuite ce sera Gérard Quittot, sa guitare et son univers, qui poursuivra la belle soirée à 22h...

 

 

Venons tous nombreux!!!!

 

be

 

 

 

 

  Affiche_IUCDLC_3_recto.jpg

 

Mardi 26 mars

Mercredi 27 mars à 20h30

  

ImproGlio:

  

"Un cachou dans

la chaussure"

 

à l'

Espace Icare

31 Boulevard Gambetta

Issy les Moulineaux, 92

Métro : Mairie d'Issy

 

 

La troupe d’improvisateurs de Bernard Evain, Zaïa et Benoit Gimenez, amis et adhérents de notre association, propose son spectacle de fin d’année sur ces deux dates à l’Espace Icare d’Issy-les-Moulineaux.

 

Le concept est simple. Chaque spectateur proposera des mises en situation par le biais de mots et de lieux que les improvisateurs sortiront d’un chapeau. Après un court instant de réflexion, ils mettront en scène un instant de vie dans l’humour et le  burlesque afin que l’assemblée puisse rire de bon cœur aux agitations et aux bons mots improvisés en direct sur les planches du théâtre.

 

Cette année, le thème choisi par la troupe est un tantinet différent des autres années. C’est sur des scènes de la vie quotidienne que nos trublions tenteront de vous faire rire en transformant les petits moments anodins de la vie de tous les jours en événements exceptionnels, hilarants et cosmiques…

 

Vous vous ennuyez au jour le jour ? Contactez donc « Impro Service » qui vous transformera le geste anodin en prodige prodigieux !!!!

 

La mise en scène est de Pascal Assy

 

Entrée: 10 Euro

ou 6 Euro pour les enfants

 

 

Darwin

 

 

bema

 

 

 

 

 

 

 

d20b114b3e34ca5ce0e34d65c47a835e.jpg

 

 

Tous les Samedi jusqu'à fin juin 

à 21h30

 

 

 

Zaïa:

La gueule de l'emploi 

 

 

 

  

au théâtre

  La petite loge

2 rue La bruyère

Paris 9ème

Métro : Saint Georges

 

Succés et prolongation !!!!

 

 

 C’est la reprise du spectacle “La gueule de l'emploi” de Zaïa,

 amie et adhérente de notre association, et mise en scène 
par Bernard Evain!!!

 

petite-loge-david-twist-jpg.jpg

 

Où? 

 

Au théatre “La petite loge” l’un des plus petits théâtre de Paris et peut-être même de France voir du monde ! 25 places dans 16m², forcément l’intimité entre le public et les comédiens est immédiate.
La programmation y est  riche et de qualité, avec surtout des
« seul en scène » tous triés sur le volet.
Depuis peu, les comédiens s’investissent pour faire vivre le lieu.
Ainsi du mardi au lundi dès 17h, ils en font un espace ouvert
sur la ville en occupant la rue et la salle pour donner aux passants
le plaisir de venir découvrir ce lieu atypique ou les artistes ont
toute leur place.
N’hésitez pas à venir partager un bon moment !

 

 

impro 042 

 

Le One Woman-show ?

 

Une galerie de personnages tendres, drôles, parfois cyniques mais qu’on a tous rencontrés un jour...
Dans “La gueule de l’emploi” Zaïa incarne à chaque
sketch un métier différent, du plus vieux au plus
moderne, du plus sérieux au plus futile, peut-être
celui de votre voisin...


On y croise aussi au détour du chemin Michel
Galabru, Marilyn, Louis Jouvet, David Vincent,
Fabrice Luchini, Annie Cordy, Lacan, Victor Hugo,
Benjamin Franklin, Grégoire et... le groupe
“Neuilly Racaille !”

 

Zaïa maîtrise avec brio l’art du cynisme et arrive dans le même temps à rendre ses 

protagonistes touchants.
On compatit, on éprouve de la peine, on en
vient même à plaindre certains personnages
sans jamais cesser de rire !

L’artiste ne nous laisse pas respirer dans
un spectacle bien ciselé qui y gagnerait s’il
donnait au spectateur le temps de réfléchir un temps soit peu à ce qu’il vient d’écouter.

Cependant, en s’accrochant et en étant attentif,
on passe un excellent moment en la compagnie d’une humoriste de talent qui sait maîtriser ses sketchs…

 

 

Ou acheter les places à pas cher?

 

Via Billet-reduc : http://www.billetreduc.com/55112/evt.htm

 

 

 

beal

 

 

 

10

 

Samedi 16 février à 15h00

 

 

 

Alain Pizerra

 

 dédidace

  

 

à l’association

Potheam

12 rue du clos fleuri

Villejuif (Val de Marne 94) 

Métro : Louis Aragon

 

 

 

Notre ami Alain Pizerra sera l’invité de l’association POTHEAM,
ce week-end.

 

Anne Breillat-Kadri, présidente de Potheam, ouvre son espace
associatif pour ce poète prestigieux. Durant plus d’une heure,
les membres de son association découvriront la richesse de  son
univers allégorique au travers de la réédition de son recueil
« Aux myrtilles de treize milles ans » et qui fut à l'honneur à la
librairie "L’éternel retour" par notre association cet automne…

 

Ce sera l’une des dernières prestations d’Alain Pizerra, cette année
et avant un certain temps. En effet, notre ami souhaite reprendre
le cheminement des mots et ses réflexions sur notre monde
par la création de nouveaux poèmes sur les peintres et leurs
œuvres qu’il chérit tant.

 

Alors, si vous souhaitez prendre plaisir à l’entendre déclamer
sa poétique, il vous faut courir le voir en Val de Marne…
Une scène ouverte poétique sera ensuite ouverte à tous ceux
et celles qui souhaiteront déclamer leurs propres univers
de poésie à l’assemblée...

 

 

be

 

orgueaffichejpeg.jpg

 

 

Samedi 9 février à 19h 

  

 

Thian

 

et son orgue de Barbarie 

   

à 

L’Angora  

3 Boulevard Richard Lenoir, Paris 11e

Métro: Bastille

 

Un voyage poétique à travers le music-Hall des années 1920-1950 : des chansons souriantes, entraînantes ou nostalgiques aux refrains éternels où se glissent contes originaux et parodies.

 

Le public est invité, s’il le souhaite, à participer en reprenant les chansons dont les paroles lui sont distribuées.

 

Les enchaînements écrits par THIAN donnent à l’ensemble un petit côté poétique et décalé…

  

Selon les occasions (Récitals, fêtes de fin d’année, anniversaires, festivals,…) et la demande du public, l’orgue de Barbarie peut s’adapter pour coller à l’événement…

Dans mon manège à moi,  retrouvez un mauvais garçon et une jolie môme qui dansent la java bleue au p’tit bal perdu...

 

  

orgue.jpg

 

 

L’orgue de Barbarie de Titi la Rengaine

C’est un refrain d’Paris dans un volcan d’Auvergne

C’est un accordéon qu’a perdu ses boutons

Et troqué ses bretelles pour une pauvre manivelle…

C’est une boîte à musique qui se prend pour l’orchestre

La sonate pathétique qu’aurait retourné sa veste…

Et depuis deux cents ans qu’on lui souffle sur les hanches

Il fait chanter les gens du lundi au dimanche !

 

 bema

 

 

bandeau_index.jpg

 

Dimanche 03 février 

de 15h à 18h

 

 

Alain Pizerra dédicace

"Aux myrtilles de treize-mille ans" 

 

   

à la

Galerie Olivier Nouvellet 

 19 rue de Seine, Paris 06

Métro : Mabillon

 

Coordinateur de notre revue PleinSens, membre du comité et ami de notre association, Alain Pizerra est l'invité de la galerie Olivier Nouvellet, ce dimanche 03 février.

  

Dans la première partie de son recueil, Alain écrit ses émotions sur la passion picturale qui l'anime. Cette écriture est inspirée de 23 tableaux. Ils seront exposés dans la galerie ce jour-là. Il y aura également la présence de quelques uns des peintres, auteur de certains des tableaux...

 

Le voyage que vous propose, donc, Alain, en cet aprés midi hivernale, sera autant visuel que poétique....

 

 pizerra

 

 

L’académicien Henri Bordeaux publia jadis un roman qu’on ne lit plus guère, La neige sur les pas ; mais qui rencontra la célébrité. Aujourd’hui, c’est Mon chemin sous la neige que nous invite à suivre Alain Pizerra, poète, critique d’art intelligent et sensible, à la psyché fortement dessinée. Ce recueil, je vous invite à le lire, attentivement. Car, enfoui sous la neige, le chemin suggère ce qui est caché, ce qui se dérobe au regard ordinaire.

Toutefois, il existe bel et bien, ce chemin, et il est indispensable de le chercher puisqu’il ne saurait se laisser aisément découvrir sous l’aveuglante blancheur glacée dissimulant formes et repères. A ce prix seul, peut-être, le chemin révélera-t-il son secret. Mais assurément, le pèlerin qui l’empruntera découvrira son propre mystère.

Alain exige cet effort fraternel sans lequel tout signe resterait lettre morte. Sans chemin, point de quête, or il est urgent de se mettre en route. Il faut de la détermination pour parvenir quelque part, au-delà des horizons.

En hiver, invisible, l’eau s’écoule toujours sous la glace. Mais au printemps, la neige aura fondu. Alors, sous les ombres ensoleillées de la forêt alpestre, elle aura laissé place Aux myrtilles de treize-mille ans, acides et douces comme toute vérité enfin reconnue.

 

éditorial de Jean-Noël CORDIER

 

 

bema

 

 

l-copie-1

 

Jeudi 24 janvier et

Vendredi 25 janvier, à 21h 

 

Pierre de La Galite 

dans son tour de chant 

   

à l'

Espace 62 

 162 rue Saint Honoré, Paris 01

Métro : Louvre-Rivoli

 

“Mon nom c'est Pierre de la Galite. La Galite c’est une île minuscule perdue en Méditterranée entre la Sardaigne et la Tunisie.

 

C’est une île volcanique aride et sauvage. J’y suis né et j’y ai passé toute mon enfance.

 

C’est en souvenir de mon île que je m’appelle Pierre de La Galite, comme une pierre de la Galite.

 

 J’étais pêcheur de langouste...”

 

Chinchman-Cabaret-12

 

 

Pierre de La Galite est auteur compositeur interprète.

 

Il est l’un de nos plus fidèle ami, ainsi qu’un habitué de notre scène ouverte poétique. Son univers poétique, primé dans de nombreux festivals, est tout simplement sublime....

 

Devenir spectacteur, lors d’un de ses tours de chant, devrait être remboursé par la sécurité sociale....

 

Alors, venez nombreux, à l’espace 62!!!

 

bema

 

 

 

 

 

81799359_p.jpg

 

Samedi 26 janvier, à 15h 

 

Récital de Marièva Sol 

   

à la

Cité Internationale des Arts 

 18 rue de l’Hôtel de Ville, Paris 04

Métro : Pont Marie

 

Le mot ART a-t-il encore un sens ?

Pour le savoir rendez-vous à la Triennale de Paris
où la question est posée.

 Marièva Sol, amie et adhérente de notre association, expose son œuvre au milieu d’une kyrielle de photos, sculptures et peintures. Tous les artistes exposant sont issus de l’association ARTEC...

Mais ce n’est pas tout...

Le samedi 26 janvier, 15h, Marièva jouera son récital,
inspiré de son univers poétique. Elle sera accompagnée
par Joël Conte (président de l’association Europoésie)
et, en musique, par An Pra.  

 

 

DSCF2596.JPG 

Pour visiter l'exposition:

 C’est du jeudi 10 au samedi 26 janvier 2013

 (14h-19h, tous les jours sauf dimanche)

- Entrée libre –

 DSCF2586.JPG

 

 

bema

Photo 007 

 

Jeudi 13 décembre à 20h 

 

Alain Pizerra

     

est à 

La Menuiserie  

77 rue Jules Auffret, Pantin 93 

Métro: église de Pantin en queue de métro... 

 

Magali-Goimard 

 

Pour les amoureux d’art et de poésie, c’est un rendez-vous
incontournable que nous propose le café « La Menuiserie »
ce jeudi 13 décembre.

 

Alain Pizerra nous contera ses rêves et ses rêveries en déclamant
quelques-uns de ses plus beaux poèmes. Magali Goimard ,
au piano, jouera quelques intermèdes qui sublimeront la musicalité
des vers. Alain, membre actif de notre association, illustrera par ses textes, aux détours de songes ravissants, les peintres qu’il admire profondément…

 

La soirée débutera à vingt heures et l’entrée est à 6 euros.
Après le spectacle, un menu à 12 euros est proposé au public.
Il est préférable de réserver car la salle n’est pas grande et
de nombreuses personnes ont déjà signalé leur présence auprès
d’Alain et de Magali.

 

Pour réserver :

06 24 02 09 95

 

156121

 

 

 

bedial

 

logo-menuiserie_sign-copi-2e.jpg

 

 

flyer-ven-.jpg

 

Jeudi 15 novembre à 20h30

 

 

Soirée Cabaret 

 

au

203 

203 quai de Valmy

Paris 

Métro : Jean Jaures

 

 

Et si vous souhaitez faire la fête après la dédicace de notre ami
Alain Pizerra, sachez, chers amis et amies de la Ruche des Arts, que la soirée
peut continuer dans l’euphorie avec le spectacle de Vénus Prin’s
et Bertille chez Gilles Poulot.

Eh, oui ! Gilles invite dans son appartement pléthore d’artistes
et son appartement devient le temps d’un soir un théâtre où l’on chante,
où l’on rit, où l’on aime l’art dans la multiplicité de ses formes.

Pour découvrir ce magnifique lieu privé, il faut absolument réserver
sa place par courriel; ainsi, vous aurez le code d'accés de l'immeuble :
 

 

gilles.poulot@hotmail.fr

 

ou par téléphone au

 

 06 22 86 76 43

 

  Amenez avec vous un plat ou deux, une bouteille ou deux, pour manger
tous ensemble après le spectacle !!!
 
Ce jeudi 15 novembre, ce sera donc au tour de Vénus Prin's et de Bertille de chanter et de jouer au " 203". Bertille chante au piano Paname, Panama et milongas. Vénus Prin's chante ses compos et autres brèves....
 
Venons nombreux mais surtout réservons avant !!!
 
 
 
youtube.fr  Vénus Prin's
 
 
 

fete-des-savoirs-partages.JPG 

  

Samedi 10 novembre

 de 12h30/19h30

 

 

Fête des

 savoirs partagés

 

au

 

Centre Valeyre

(3ème étage)

24 arue Rochechouart

Paris 09ème

Métro : Cadet

 

   

Organisé par le RERS du 9ème arrondissement,
(Réseau d’Échanges Réciproques de Savoirs)
Du RESBM, de Saint Hippolyte, du 12 ème, de la Ronde des Savoirs

 (de Vincennes), de Montreuil, des Lilas, d’Aubervilliers, d’Orly,

 

 

Plusieurs temps forts durant l’après-midi

 

De 12h30 à 16h30

  

Apéritifs et buffet froid partagé (apporter plat ou boisson)

Présentation des RERS parisiens - Ateliers d’échanges de savoirs
(langage des signes, atelier d’écriture, yoga, sophrologie, chant, chant italien, macédonien,
japonais, origami, collages, lecture d’une nouvelle, tarot (jeu de cartes))

 

 

De 17h00 à 19h30

  

Spectacle de poésie lue et chantée, musique

 

        La Ruche des Arts est cordialement invitée par Marie-Louise Thomas,                                      présidente du RERS du 9ème et amie de la Ruche.

 

Présence d’Alain Pizerra, Michèle Lassiaz et Pierre de la Galite

 

Le Centre Valeyre se situe 24, rue Rochechouart, 75009 Paris

Station Métro la plus proche : Cadet (ligne 7)

 

 

Réservations obligatoires au 01 47 70 61 31

 

 

Merci de votre présence

 

 

Darwin.jpg

 

 

Vendredi 26 octobre, dès 20h

   

 

ImproGLIO

improvise

 

 

aux

Halles l'Epinette

45/47 rue de l'égalité 

Issy les Moulineaux 92130

Métro : Mairie d'Issy puis Bus 169

direction Pont de Sèvres, arrêt Cometière

 

  

Durant cette période, la ville d’Issy les Moulineaux mènera, tambour battant, un festival sur les énergies renouvelables, par le biais d’expositions et de débats.

 

 « Improglio » a été aussi convié à la fête!!

  

Cette troupe de comédiens, dont Bernard Evain et Zaïa, membres actifs de La Ruche des Arts, sont les initiateurs depuis 20 ans, jouera, sans filet et en improvisation absolue, pour clôturer cette manifestation écologique.

 

Le thème de la soirée ? Les énergies renouvelables , bien sûr !

 

Avant le spectacle, un chapeau circulera auprès du public qui pourra y déposer un mot, une expression sur le thème demandé. Puis, si le petit papier sort comme un lapin, la troupe vous proposera une scénette en adéquation !

 

Fou rire garanti !

 

L’entrée est libre….

 

 

 

bech

 

 

Affiche-2012-1--modif.jpg  

Samedi 23 juin, dès midi

 

 

Fête de quartier  

 

Jules Joffrin-Cligancourt

 

 

au

Square Maurice Kriegel-Valrimont

36 square Cligancourt 

Paris 18

Métro : Jules Joffrin

 

 

Pour la quatrième année consécutive, la fête de quartier se déroulera le samedi 23 juin 2012 autour du kiosque du square Clignancourt, à quelques pas de la mairie du 18ème arrondissement. Pour ceux qui viennent de province la station de métro Jules Joffrin, les lignes de bus 31, 60, 80, 85 et le montmartrobus vous aideront à nous rejoindre.
Dès midi, venez nombreux avec quelques victuailles et des boissons afin de partager la joie et la bonne humeur d' un déjeuner convivial.
Vers 14 heures le programme commencera avec les élèves du conservatoire de musique du 18ème qui inaugureront par leurs belles notes la réussite d'un après-midi mémorable.
S'ensuivront les différents intervenants qui figurent à l'affiche pour votre plus grand plaisir. Les enfants seront aussi à l'honneur et pourront se faire maquiller le visage, croquer de jolis dessins avant qu' un bon goûter ne leur soit réservé à 16 heures 30.
Surtout n'oubliez pas de venir avec les livres et les CD que vous souhaitez échanger, puisqu'à cette occasion un stand bien fourni sera à votre disposition.

Ce moment de convivialité est important pour discuter avec les habitants de notre quartier. Le programme de cette année est particulièrement complet grâce, notamment, à Michèle Lassiaz et Olivier Kajler de la commission de la Culture.

MAIS NOUS MANQUONS DE VOLONTAIRES POUR TENIR LES STANDS: accueil, échange de livres, goûter, maquillage des enfants, mise en place des chaises et des tables pour nos activités et le pique-nique : "miam miam" en partageant des plats, des salades et des gâteaux!

 
On récapitule:

 

A 12 h :

 

chacun apporte un plat à partager.

Les stands environnant le square, proposeront l'échange de livres et de CD ainsi que des animations pour les enfants

  

A partir de 14 h :

 

le kiosque s'anime avec les apparitions entremêlées

du Conservatoire de Musique du 18ème, du slam de Schen B, de la fanfare « la Bande O », du clown Alexandra et de "la Ruche des Arts" avec son spectacle : "Paris-plage, boniments et chansons"

 

 Paris%20clignancourt

 

 

Paris-Plage, boniments et chansons

 

sur le thème de Paris, de la mer et de la plage

 

   avec

   ZITA : chant

                YVES PICART : chant + guitare + texte

        VIRGILE DAILCROIX : basse électrique + voix

           DIDIER LALOUX : clavier + voix + texte

           

  Ce spectacle sera joué en deux parties égales, d'un quart d'heure chacune, durant cette après-midi festive. La première partie aura lieu à 15h ; la seconde à 16h15.

 

  Et voici, pour vous mettre l'eau à la bouche, un peu de « boniments » :

 

 

 

A Deauville j' me suis r'trouvé tout seul, traînant savates sur la plage !

Je m' suis dit : « Afin d'oublier tes problèmes, return to play an other game dans l'18ème !

Let's go ! Remonte la Seine ! »

J' ai chopé un pneumatique et j'ai ramé la nuit, ramé le jour, m'époumonant jusqu'à l' extrême pour être avec vous cet aprème... dans l'18ème !!! "

 

 

 

 

besymo

 

 

 

0641.jpg

 

 

  Deux aventures extraordinaires

 

de Reza Afchar-Naderi

 

 

 

  Reza, ami et adhérent de notre association, nous conte, dans cet article, ces deux dernières aventures... 

 

 

 

  

 

Tout d'abord, notre slameur-aventurier nous raconte la soirée dont il est le maître de cérémonie. A chaque nouvel an iranien qui coïncide avec le premier jour du printemps, il invite poètes et philosophes autour d'un repas à la gastronomie typique de l'Iran, son pays de coeur....

 

 

 

 

la complainte du p'tit noir, la jaquette 005

 

En juillet 2011, Reza Afchar-Naderi fut invité au festival international de poésie à Sète (34). A cette occasion, il a déclamé dans les eaux de la mer Méditerranée...Vous pourrez regarder cette véritable performance physique et poétique grâce au lien vidéo ci-dessous:

 

 http://youtu.be/wn6FDvSPiRY

 

 

untitled

 

 

 

bemo

 

 

 

 
photo (16)
 
 
lundi 12 avril, 2012
 
CINEMA ET CHANSON 
 
 
sur la péniche
POURQUOI PAS
 )

 

piano et voix: Alvaro

 

Un spectacle original proposé par Daniel ChocronIsabeau et Alvaro

 

Un piano, un micro, un verre d'eau

 

Un spectacle sur le cinéma et la chanson à trois intervenants : ISABEAU, chanteuse comédienne, Alvaro LOMBARD, pianiste chanteur et Daniel CHOCRON, conférencier.

 

L'âge d'or du cinéma français, c'est aussi celui d'une rencontre exceptionnelle entre le cinéma et la chanson. En ce temps-là, pas de films sans chansons. Certaines ont mieux survécu que les oeuvres dont elles étaient l'illustration sonore. Les plus grands metteurs en scène : de Jean Vigo à Jacques Becker, de Jean Renoir à Henri Colpi leur attachaient une importance telle qu'ils en écrivaient eux-mêmes les textes et choisissaient avec soin les musiques.

 

"Chansons des Toiles" propose à un vaste public un voyage musical à travers un siècle de cinéma. Conférence musicale ou tour-de-chant commenté... autant de lectures possibles pour le spectateur.

 montmartrealaune-2010

 

besy

 

 

Zaia-La-Gueule-de-l-emploi theatre fiche spectacle une

 

 

 

 

Zaïa

 

La gueule de l'emploi

 

 

 

au Théothéâtre

20 Rue Théodore Deck

(Au niveau 206 de la rue de la Croix Nivert)

Métro: Boucicaut

 

  

  

 

Voici les 5 dernières critiques reprises sur le site Billetreduc.com 

 

-BRAVO ++++++ - 9/10
Une interprétation remarquable de textes fins et subtils avec une diction et voix parfaites ! La mise en scène est juste comme il faut. Dommage toutefois que ce spectacle ne soit pas joué dans une grande salle afin que Zaïa , grande Artiste à " la pêche énorme " ne puisse faire passer une soirée géniale pleine de rire et de bonheur à un plus vaste public ! BRAVO
# écrit Il y a 1 semaine
 

edite92
-Zaia - 9/10
de très bons sketchs, des jeux de mots à tomber, on passe un bon moment
# écrit Il y a 2 semaines
 

 

-une bonne soirée - 8/10
Fortement recommandé aux adeptes de jeux de mots... On a passé un excellent moment!
# écrit Il y a 2 semaines , a vu cet évènement avec BilletReduc.com
 

 

-Excellent spectacle! - 9/10
Zaïa, par son énergie, ses mimiques m'a fait rire du début à la fin! J'aime!
# écrit le 10 Janvier
 

 

-super - 10/10
Les textes sont originaux et collent bien à la personnalité, je devrais dire aux personnalités, de la comédienne. C'est vraiment une très bonne prestation, très enlevée. Si vous voulez passer une soirée de détente intelligente et dans la bonne humeur, allez-y et emmenez la famille avec vous.
# écrit le 05/12/11 , a vu cet évènement avec BilletReduc.com
Alors, à votre tour de courir vous amuser avec Zaïa!!!!
Dépêchez-vous!!!!!
 
 
 
besymo
 
 
 

pc-securite-dsea-022.jpg

 

La Ruche des Arts

2ème rencontre littéraire avec Cultures sur cour 

 

“ écrire pour vivre ”

 

 

  L’association Cultures sur cour, depuis 6 ans déjà, conduit des actions
dans le quartier Amiraux-Simplon-Poissonniers. Agissant principalement
dans l’accompagnement scolaire elle tisse aussi un fort lien
social et culturel auprès des familles du quartier.

C’est avec plaisir, vous l’imaginez, que la Ruche des Arts a répondu  
à son invitation et s’est rendue une nouvelle fois, le vendredi 27 janvier,

dans leur local de la rue des Poissonniers. 

 

Nous avions en effet étrenné une première rencontre littéraire en juin
2011 sur le thème du destin, ravis de rencontrer alors des femmes,
toutes mères de famille, aux origines et aux parcours les plus multiples.
Cette soirée est depuis restée gravée telle une pépite dans la mémoire
de beaucoup d’entre nous.   

 

Le thème proposé pour cette seconde rencontre était à la fois complexe,
hardi et captivant : « écrire pour vivre ».

Le cercle, cette fois-ci, s’était agrandi : un jeune de 17 ou 18 ans
et deux hommes dont le mari d’une de ces femmes étaient présents.
Patrick, le président de l’association, complétait l’assemblée.
 

Nafissa et Morgan, organisatrices, avaient bien préparé l’événement
et deux surprises nous attendaient. 

 

La première nous fut offerte sous la forme de lithographies colorées,
joliment illustrées, accrochées aux murs. Au centre de ces œuvres des
textes et des poèmes en lien avec le thème que les participantes avaient
écrits dans leur langue d’origine et qu’elles nous lurent avec émotion. 

      La deuxième, qui cheminera tel un fil rouge au long de soirée, était
la 
projection d’extraits du film “ Précious” de Lee Daniels.  

 

 

pc-securite-dsea-028.jpg

 

Florilège de propos tenus, ce soir-là:

 

“ Écrire c’est un travail de mémoire.
Mais il faut vivre d’abord, vivre pour pouvoir écrire ensuite.
L’écriture permet d’offrir à l’autre des histoires qu’il pourra utiliser
à sa manière dans sa propre existence.”

 

“Il y a, dans l’écriture, une idée de trace.” 

 

“Si la parole est libératrice, l’écriture l’est tout autant.
Plus encore peut-être, car la parole est immédiateté,
alors que l’écrit est une réflexion”.

 

“Le livre peut permettre la libération d’un peuple”. 

 

“Pourquoi écrit-on ?
Pour cause de trop plein ou pour se vider ? ”

 

“L’écriture permet de cultiver le moment,
de ranimer le passé, de le sublimer.”

 

“A des moments difficiles ou heureux, l’écriture apparaît
ou disparaît. La naissance d’un enfant fait parfois cesser le besoin
d’écrire ; elle l’alimente pour d'autres... Lors du décès d’une
personne aimée, l’écriture peut se retirer pour un long moment
et des fois hélas ne pas revenir.” 

 

 

pc-securite-dsea-027.jpg

 

 

La soirée fut riche en témoignages. Des confidences furent livrées,
des souvenirs sortirent de leurs silences, des rires et quelques larmes parcoururent l’assemblée. La vie s’exprimait avec une force
inattendue et l’écriture de chacun prit tout son sens.

 

Le récit de Myriam nous captiva. Elle nous raconta l’histoire d’une de ces grandes tantes amoureuse d’un homme qui l’aimait également. Un amour de jeunesse caché, impossible, manifesté à travers des billets doux remis à la promise par les enfants du village. Une rivale jalouse découvre le manège, dénonce aux parents le stratagème, et voilà la grande tante qui avale entièrement devant eux le billet doux qu’elle avait planqué d’abord dans son soutien-gorge. Nul n’en connaîtra jamais les mots… L’histoire fait toujours rire la famille.

 

D’autres écrits suivirent. Souad nous confia dans un premier temps qu’elle rédigeait un journal intime depuis toujours. Elle sortit alors d’un sac plastique un vieux carnet d’enfance qui alla de mains en mains. Dedans, les petits mots et les dessins des élèves de sa classe quand elle avait dix ou onze ans, et des photos. Un carnet entier offert à ses camarades et voilà son passé qui nous saute dessus, authentique et incontournable. 

 

Autre couleur que celle de ce père de famille qui évoque, sous le regard tendre et attentionné de sa femme, ces milliers de pages qu’il écrivit durant son adolescence et sa vie de papa. Un soir, s’étant assoupi à son bureau, une bougie mal éteinte mis le feu à l’appartement et l’essentiel de ses écrits partit en fumée. Les quelques poèmes et lettres ayant échappés au sinistre tombèrent plus tard, bien plus tard, par bonheur sous les yeux de leurs enfants. Les mots vibraient encore, ouvrant des chemins de compréhension et changeant les regards. 

 

Pour ce qui est de regarder, Ivana regarde. Elle regarde son fils grandir depuis sa naissance.  Elle lui écrit une lettre toutes les semaines, évoquant son amour pour lui, le quotidien difficile, le travail, le monde trop compliqué et tout le reste. Il les lira toutes quant il sera plus grand; sûr, il les comprendra. Très émue et très troublée, elle tire de sa poche la dernière lettre qu’elle vient de lui écrire et nous la lit. L’assemblée applaudit chaudement.

 

C’est vrai que les mots peuvent guérir ! La Ruche des Arts s’efforce d’y parvenir chaque fois qu’elle sème le verbe et la poésie.

 

Bernard, poète insatiable et prolifique, a commencé. D’autres ont pris le relais, puis Michèle a cueilli dans son recueil “ Demain sera un autre jour ” un poème intitulé “ Je suis”. Elle a exprimé son désir absolu de lutter contre les injustices et de voir naître un monde meilleur, nous confiant qu’elle n’écrivait que pour cela.  Alain a extrait d’un de ses manuscrits un passage qui a touché l’assemblée. Pierre de la Galite a régalé l’auditoire en chantant “ Dis-moi Papa ”, puis à la demande de ceux qui le connaissent “ Sent mon cul ”, déclenchant l’hilarité.

 

 

 

 

 

 

pc-securite-dsea-024.jpg

 

 

Vous savez quoi ?

Elle était belle cette soirée !…

À quand la prochaine ?

 

 

 L’écriture laisse des traces… Voici ci-dessous un poème de Bernard

 

 

pc-securite-dsea-038.jpg

 

Garder la trace…

   

Sous les radicelles des souvenirs si mous

Et la ridicule ombrelle du trop pesant,

Cycliquement je passe de vie à néant

Pris dans la nasse noire qui aspire tout !

 

Ma toquante en poitrine bat « sur mesuré »

Mais mon souffle s’étiole au brasero du temps.

Il pleut sur ma mémoire des « revenir d’antan » ;

Mes pensées s’affolent de rêves murmurés…

 

Qu’importe donc le jour des ombres et du néant,

J’écris avec mon sang une plume à la main

Pour survivre au passé d’un jour sans lendemain

Et crier à la mort : « Allez, viens ! Je t’attends… »

       

Un jour de plus, mais pour combien de temps encore ?

Ce temps qui nous emmène au grand saut dans le vide

Fait de la vie un jeu d’échec et mat stupide…

L’esprit survivra-t-il à la souillure des corps ?

 

Qui sait ? Ecrire… écrire… écrire… écrire encore…

   

Ecrire : c’est rappeler à soi que l’on existe

Donner à lire : c’est dire aux autres : « Je suis là ! »

 

 

 

Bernard Philippon 

 

 

pc-securite-dsea-023.jpg

 

 

 

 

 

besyaldimo

 

 

pc-securite-dsea-013.jpg

 

 

Diana Stewart

 

The word of the wives

(en anglais avec sous-titre français)

 

Du 6 au 17 février 2012

 

 

au

Théâtre Pixel

18 rue Championnet

Métro: Jules Joffrin

tél: 01 42 54 00 92

  www.theatrepixel.com

 

 

 "Drôle, inventif et plein de fraîcheur, ce one-woman show est savoureux et on s'amuse beaucoup. Et, si Diana Stewart nous conte l'aventure de femmes dans la langue de Shakespeare, les sous-titres en français nous permettent de tout comprendre; de nous apitoyer et de rire, comme toute la salle.

D'ailleurs, amis de la Ruche, qui parle en voix-off? Essayez donc de deviner !"

 

Biographie de la comédienne:

 

 Diana Stewart

  Une formation parisienne (Simon, Cordier, Aquaviva), plusieurs séries télévisées en France dont  “Xero” dans le rôle principal; Diana a également travaillé en tant que mannequin Haute Couture et cover-girl à l’international puis traductrice-interprète en même temps que mère de famille. De retour en France pour le Millenium, Diana a joué en français et en anglais au théâtre (Durang, Dostoïevski, Tchekhov, Beckett, Williams, Shakespeare) et à l’écran (Like Trees, Mauvaise Mine, La Môme), puis, en Angleterre, avec Brenda’s Bar -rôle principal- (Sweet Ladies, Douces Dames et Les Femmes de Feydeau. Avec trois films français en post-production pour 2012, Diana a choisi de présenter sa première “one-woman show” à Paris, d’abord au Petit Théâtre du Bonheur en anglais, puis au Théâtre Pixel en 2012 avec sous-titres et narration en français..

 

1386small.jpg

 

 

 

Pour d'autres informations sur Le spectacle:

The word of the wives   

 

 

bedimo 

Photo 008

 

 

Samedi 04 février 2012 

 

Poésies et chansons se croisent en toute liberté

 et se rencontrent à deux voix.

 

avec: 

 

 

Magali Goimard

 et Alain Pizerra 

   

au

Le Connétable

55 rue des Archives

Paris, 03

tél: 01 42 77 41 40

 

 

magali tub 

 

Biographie de nos deux amis:

 

 

"Auteur-compositeur-interprète, Magali Goimard compose et chante depuis l'enfance, tout d’abord interprète à 8 ans de chansons pour enfants écrites par sa mère Michèle Goimard (disques Sonopresse), puis en associant de façon très originale musiques classiques et chansons, lors de ses premiers concerts.
Lauréate de plusieurs concours internationaux, on a pu l’entendre en France et à l’étranger (Allemagne, Grande-Bretagne, Etats-Unis, Australie, Danemark).
Elle a joué en soliste avec orchestre sous la direction de Claude Bardon ou de Jean Claude Malgloire, et avec de nombreux artistes dont les violonistes Guy Comentale, Pierre Amoyal, les flûtistes Patrick Gallois, Pierre Yves Artaud, la soprano Françoise Vanhecke.
A l’écoute des compositeurs d’aujourd’hui, elle a créé des œuvres de Patrick Burgan, François Rossé à Paris, Bruce J.Taub à New York, Hugh Wood à Londres .
Elle a participé comme comédienne musicienne à plusieurs spectacles de théâtre musical et de cabaret classique (Festival d’Aix en Provence, Festival du XX° siècle du Luxembourg).
Elle compose l’illustration musicale de dramatiques sur France Culture, présente et conçoit des émissions musicales pour les chaînes télévisées Paris Première et France Musiques.
Sa discographie comprend plusieurs CD dans des registres différents : pour les labels Pavane «Musique argentine», Quantum «Musique française des années trente» ou Agon «Musiques originales de Simon Bertrand»."

 

 

 

Nom : Pizerra, Prénom : Alain, Signes particuliers : Bélier-Balance, bonjour les contradictions ! Lieux favoris : l'océan et la forêt. Préférences en poésie : Milosz versant détachement, Pasolini versant révolte. Exploits poétiques : le poète n'attend pas l'approbation du monde. Exploit : saute toujours d'un pied sur l'autre pour dire des poèmes aux oiseaux. Publications : Recueils : Cerner la petite part, Le Caïman écorché, Aux myrtilles de treize mille ans, Mon chemin sous la neige...

 

 

  sy

 

 Zaia-La-Gueule-de-l-emploi_theatre_fiche_spectacle_une.jpg

 

 

 

Zaïa:

 

La gueule de l'emploi

 

   

 

Critique de "La gueule de l'emploi"sur

 

 www.lescahiersdurire.com 

 

 

"Zaïa dépeint devant nous des personnages que nous avons tous quelque part déjà croisés dans notre entourage proche ou lointain : la concierge, une poète sans talent, une bourgeoise dont la dernière lubie est de faire de l’humanitaire, une prostituée et d'autres personnages loufoques mais irrésistibles.
Le moins que l’on puisse dire c'est que l’artiste a une patate de folie, on ne s’ennuie pas un seul instant avec elle !
Elle nous livre un texte travaillé et subtil, plein de références littéraires ou d’actualité (mais qui donc est ce footballeur si laid, client régulier d’une dame de petite vertu ? On se le demande…).
Malheureusement, son timbre de voix, bien que singulièrement original, reste souvent identique, malgré la succession des rôles.
Zaïa maîtrise avec brio l’art du cynisme et arrive dans le même temps à rendre ses protagonistes touchants. On compatit, on éprouve de la peine, on en vient même à plaindre certains personnages sans jamais cesser de rire !
L’artiste ne nous laisse pas respirer dans un spectacle bien ciselé qui y gagnerait s'il donnait au spectateur le temps de réfléchir un temps soit peu à ce qu’il vient d’écouter.
Cependant, en s’accrochant et en étant attentif, on passe un excellent moment en la compagnie d’une humoriste de talent qui sait maîtriser ses sketchs…

 

slide3

 

Synopsis

 

Une galerie de personnages tendres, drôles, parfois cyniques mais qu'on a tous rencontrés un jour...
Dans " La gueule de l'emploi " Zaïa incarne à chaque sketch un métier différent, du plus vieux au plus moderne, du plus sérieux au plus futile, peut-être celui de votre voisin ...

On y croise aussi au détour du chemin Michel Galabru, Marilyn, Louis Jouvet, David Vincent, Fabrice Luchini, Annie Cordy, Lacan, Victor Hugo, Benjamin Franklin, Grégoire et ... le groupe Neuilly Racaille !"

 

 

 

 

 

 

reza 12 11 2011

 

"...Ni à droite, ni à gauche… on n’est pas alignés


Entends de notre bouche le chant des indignés..."

 

 

"Du monde entier citoyens de tous âges se rebellent contre un ordre moribond qui écrase les forces vives des nations au nom d’une logique financière qui méprise le talent, l’expérience et le savoir des individus. L’heure est au renversement des dictatures monétaires ayant laissé sur leur passage la ruine et la banqueroute des hommes et des institutions."

Texte de Reza Afchar Nadéri

 

Voilà pourquoi Reza est allé en novembre dernier, sa guitare en bandoulière, sur le parvis de l'arche de la Défense pour soutenir le collectif des indignés. Sa chanson, "Le chant des indignés", que nous avons tous chantée avec lui lors d'une récente scène ouverte, put ainsi s'envoler dans l'espoir d'un monde nouveau.

 

9791320502153.jpg

 

 

Liens vidéos

 

Reportage BFMTV

http://www.youtube.com/watch?v=7VTK7fpQzXQ

 

Séquence 1

http://rezablog.com/wp-content/uploads/2010/09/reza-chant-indignes.mov

 

Séquence 2

http://rezablog.com/wp-content/uploads/2010/09/reza-chant-indignes-suite.mov

 

Le chant des indignés complet

http://www.youtube.com/watch?v=aru3Tc6utvE

 

 

LES-20-1.JPG

 

 

 Extrait du "Chant des indignés"

 

 

 

...Le peuple est sans le sou, le peuple court à sa ruine
Nos dirigeants s’en f…, chez eux c’est la débine

L’euro, l’euro, l’euro, y z’ont qu’ça dans l’citron
Leur loi c’est le bling bling à la botte du patron 

Les gauchos c’est pas mieux qu’ont déclaré forfait
La lutte des classes mon frère chez eux c’est du surfait

On dit que trop c’est trop, voici qu’est venue l’heure
De rendre la politesse, de faire parler nos cœurs

 

 

Ni à droite, ni à gauche… on n’est pas alignés
Entends de notre bouche le chant des indignés

 

Notre chanson elle court, elle court et puis elle vole
De la place Syntagme à la Puerta del Sol

 Ils ont noirci not’ ciel, ils ont tout saboté
Qu’on leur jette à la face leurs culottes crottées

Mon frère ma sœur j’te dis, qu’il faut être « unido »
Main dans la main le peuple, s’ra jamais « vencido »

 Le monde à feu, à sang, c’est l’coup des boutiquiers
L’armée, les chars, les flics, à la solde des banquiers

 

Ni à droite, ni à gauche… on n’est pas alignés
Entends de notre bouche le chant des indignés

 

La dette sans fond ni fin, le désert dans nos fouilles
La vie au jour le jour, l’av’nir qui part en c…

Aux dieux de la finance, ils ont tout sacrifié
C’est l’temps de redonner la voix aux cocufiés

Assez de beaux discours, on nous prend pour des ânes
Le seul qui parle vrai, dans l’boxon c’est Stéphane

Il te montre du doigt la dictature du fric
La course au toujours plus, le progrès à coup d’trique

 

Ni à droite, ni à gauche… on n’est pas alignés
Entends de notre bouche le chant des indignés...

 

écrit et composé par Reza Afchar Nadéri

 

 

 

 

 

 

sydi

 

 

 

12éme festival du théâtre iranien en exil

Du 28 octobre au 20 Novembre

 

 

 

10.jpg

 

Samedi 12 Novembre 2011

 

HAFSA

de  Sylvie Bourgouin

   

 

  Avec

 JaafarRomain-François Peltier

 MounirHerman Delikavan

 MadhiChristian Braine

Lelia: Dominique Melle

OussemaAdrien Verny

PaulBaptiste Verny

MarieSylvie Bourgouin

 

 

Si vous souhaitez avoir plus de détails sur HAFSA, nous vous invitons à lire l'article (Hafsa, le 28 Octobre...  ) qui contait, déjà sur notre blog, cette merveilleuse piéce.

 

8.jpg

 

Toutefois, Sylvie, l'auteure d'HAFSA, nous permet de lire le début de la scène 1 de l'acte 1.

 

Le voici:

 

Acte 1, SCENE 1

 

 

MARIE,PAUL

 

PAUL

"Je vais jouer, je vais apprendre le rôle, marcher sur les planches de bois gris, me cacher dans les épais rideaux rouges, je vais mémoriser, tu es dans mon coeur.

  MARIE

  Un écrin de conservation, une lucarne de survie, une fenêtre ouverte derrière un volet fermé de lattes blanches donnant sur les rues où courent les cris des enfants, où roulent les rires des ballons.

  PAUL

  Tu crois cela possible ? Chaque heure du matin, chaque soir dans sa peinture noire, chaque jour dans son écran de jeux, peux-tu y parvenir ?

  MARIE

  A quoi ? A la jouer, à la monter, à l'écrire, à écrire.

  PAUL

  Pour quoi faire ? Je me demande parfois. Le nouveau monde, la vie d'ailleurs...

MARIE

(abrupte, coupant la parole ou poursuivant)

  Le nouveau langage, lettre à lettre comme l'apprentissage des pulsions immédiates, des satisfactions premières, le harissa des chapatis ou le ketchup des hamburgers, des gaufrettes fourrées à la vanille ou à la fraise, des étals de biscuits chocolatés variés. Pour te garder, c'est une bonne raison de la monter, te conserver près de moi, t'élever.

  PAUL

  Peux-tu l'achever, aboutir dans ces mois d'exil, ces vides, ces errances et ces erreurs, ces arrachements et ces déracinements ?

  MARIE

  Forcément, forcément, si c'est en ville, la ville tu sais, la communication, la civilisation, le langage, l'ouverture sur les autres, l'introduction à soi-même, l'incipit des mots, un effort soutenable, supporté si la ville bat, une éducation, une rééducation, un contact.

  PAUL

  Tu crois, ce mal, ce mal de chienne, ces maillons cassés, ces chaînes, ces balbutiements, ces aboiements.

  MARIE

  A tâtons, sur la pointe des pieds, dans les pièces obscures des pourquoi du cerveau, des questions posées, des réponses répliquées, des mots en pointillés, en évolution, des réponses en agression, en régression, des paroles non-dites pour les guérisons de fortune. Le Coran dit : « si ta mère et ton père te protègent, le prophète te protège ».  L'hésitation des mots comme un pied sur le plongeon, le demi-tour, le retour sur les marches, un vertige, une paroi, une falaise de craie de rentrée de classe.

  PAUL

  Tous ces changements, cet exil intérieur, réel et politique, ce soleil, la chaleur, ces absences matérielles, cet isolement dans la foule des médinas arabes, le soir entre enfer et paradis, la nuit dans sa répétition énigmatique, ses musiques lyriques qui animent les camelots, les boutiques, ces flots, ces flux, ces portées animales. "

 

 

 

Extrait d'HAFSA de Sylvie Bourgouin

 

 

5.jpg

 

 

 

12éme Festival européen du théatre Iranien

du 28 Octobre au 20 Novembre 2011

 

 

 

9782296563322r.jpg

 

 

 HAFSA

 de  Sylvie Bourgouin

 

 

Sylvie bourgouin:

"Je suis heureuse de vous inviter à la mise en espace de ma pièce de théâtre : "HAFSA", tragédie en trois actes sur la Tunisie écrite à Sousse en août 2010.":

 

Présentation de la piéce:

 

Dans la chaleur de la ville tunisienne «Hafsa», dans ses agitations, Marie professeure de français vit simultanément plusieurs passions. Celle pour Paul, son enfant qui lui commande un rôle à jouer dans une pièce de théâtre, un rôle d’enfant en devenir pour grandir et celle de son amant Jaafar, un jeune arabe à la beauté énigmatique et intrigante. Il veut obtenir un passeport et un visa pour réaliser son rêve de travailler et de vivre en France.

 

 La ville arabe des foules, le ribat et la médina, devient une femme, s’incarne tandis que le rôle devient ce qui relie et retient ensemble la mère et l’enfant. «Hafsa» est si belle, si attirante que Marie se fait accompagner par Lélia une amie photographe qui reste fascinée par la couleur et la beauté des vieux quartiers. Leur ami Mounir, professeur d’anglais modère son appétit de tout photographier. Les jeunes tunisiens révoltés dans un contexte social prérévolutionnaire lui rappellent la dureté de leur condition de travail. Orient et Occident opposent deux regards portés sur la ville et Mounir poursuit son discours politique, sa volonté de changement, de démocratie.

 

Jaafar veut-il seulement de l’argent pour obtenir ses papiers ? Aime-t-il vraiment Marie ? Seul l’amour de Marie pour Paul qui la défie d’écrire une pièce de théâtre reste entier. Est-elle sauvée ?

 

Cette pièce vient de paraître dans la collection Théâtres des éditions l'Harmattan.

 

 

24347 1214324767956 1523931712 30438938 2389119 n