La Cas'à Poètes de Didier LALOUX

  Didier casA1

 

La cas’à Poète de

 

 

Didier Laloux

 

 

Didier Laloux est  adhérent de notre association  « La Ruche des Arts ».

Poète,musicien et comédien il est aussi membre du bureau de notre association. Il participe aussi à toutes nos scènes ouvertes, ainsi qu' à tous nos évènements culturels. Et, d'ailleurs pour ces dernières, il en est souvent le metteur en scène, le catalyseur à énergie artistique, le chef d'orchestre.... 

  

Qui êtes-vous, Didier Laloux?

 

Didier CasA2 

 

 

Votre Nom d’artiste de La Ruche :

 

« Did » et c’est d’une audace folle…

 

D’où venez-vous? :

 

Je suis né d’Henriette, du Mans, dans la Sarthe

 

Où allez-vous? :

 

Tout en me rasant je me le demande souvent…

J’aimeraique ce soit vers « mieux ».

 

Décrivez-nous votre univers artistique :

 

Il est par nature hétérogène, éclaté, nourri des influences les plus variées.

 

Votre C.A (Curriculum Artistique) :

 

Mon passé fut axé sur l’enseignement de la musique dans les écoles. Mon présent, c’est la création de spectacles mêlant, le plus souvent, théâtre et musique.

 

Vos Maîtres à penser, qui sont-ils ? :

 

Ils sont nombreux. Ma jeunesse fut marquée, dans l’après « 68 » par des groupes comme Pink-Floyd et Yes. La musique traditionnelle et « savante » ( classique, contemporaine, jazz) occupe, pour moi, une place essentielle.

 

La plus belle journée de votre existence

 

Ce fut, je pense, la « toute première fois » et ce fut peut-être en 69, mais je n’affirme rien.

 

Vos œuvres artistiques préférées :

 

Celles de John Cage quoique je ne l’écoute que rarement 

 

Votre première fois artistique préférée :

 

C’est à quinze ans quand, avec deux copains ( un tromboniste et un saxophoniste ) nous avons joué devant un public : je jouais du vibraphone

 

Votre première fois à « La Ruche des Arts » :

 

C’était au café « Le Bretagne’ » sur le thème de la mer. J’étais avec Zita et j’avais apporté un homard : un homard en plastique; dès notre arrivée, je l’ai déposé sur la table. En cours de soirée, nous avons fait un « petit numéro » et cela a bien « marché ».

 

Un coup de cœur :

 

Oui, assez souvent mais malheureusement pas tous les jours.

   

Un coup de gueule :

 

Les paradis fiscaux ? L’enfer en col blanc.

 

 

Didier007

 

Et nous clôturons par le presqu'questionnaire de Bernard Pivot…

 

-Votre mot préféré : préférer

 

-Le mot que vous détestez : détester

 

-Votre livre de chevet : le roman en général

  

-Le mot qui décrit le mieux notre association : décontractée

 

-Votre drogue favorite :  écrire des textes, composer de la musique ou « l’arranger ».

  

-Le son, le bruit que vous aimez :  le chant de nombreux oiseaux

 

-Votre juron, gros mot, blasphème favori : favori, je ne sais pas mais le plus usuel, c’est  «  ô putain !» ( désolé )

 

-Homme ou femme pour illustrer un nouveau billet de banque : Olympe de Gouge

 

-Le métier que vous n’auriez pas aimé faire : un métier sans valorisation du travail

  

-La plante, l’arbre ou l’animal dans lequel vous aimeriez être réincarné : un olivier dans le midi.

  

-Si Dieu existe, qu’aimeriez vous, après votre mort, l’entendre vous dire : tu t’es bien débrouillé, fiston !

 

 

Un dernier aveu avant votre intronisation comme artiste de La Ruche ?

 

  ( Non, si je dois rencontrer Dieu,

 je n’ai rien à dire sur mon intronisation ici-bas ).

 

  13

 

 

dibe