MONSIEUR X

Monsieur X déjà de retour

Monsieur X ..parfois très disert, mais distant actuellement a beaucoup de choses à vous dire... et commence à se souvenirwink

 

 

 

   

Entretien

  avec   

 

“Monsieur X” 

 

 Saison 2012/2013

 

 

MA18 facebook 215x215-« Monsieur X, Bonjour ! Vos vacances se sont-elles bien passées ? Moi, ce fut une catastrophe, j’ai fini deuxième au concours de châteaux de sable de ‘Cravate sur Plastron’, village qui se situe en Bretagne méridionale ! Et savez vous qui a fini premier ? »

 

-« Bonjour à tous et à toutes. Cela m’est totalement égal ! Nous sommes ici pour introduire la saison 2012/2013 de notre association ! Pas pour raconter vos tribulations… »

 

-« Un enfant de dix ans ! Oui, cher ami. J’ai perdu face à un enfant de dix ans ! Une catastrophe, je vous dis... »

 

-« Le Blog de ‘LA RUCHE DES ARTS’ reprend sa vocation première, à savoir : la communication, auprès des adhérents, des spectacles de tous nos artistes, l’information pour toutes les manifestations artistiques organisées par notre association, et la mise en valeur de toutes les actions  menées. Voilà pourquoi, le ‘PleinSens Virtuel’ numéro 1’ se clôture, la période estivale étant terminée.  »

 

-« Je dois dire que ce ‘PleinSens Virtuel’ fût mon unique source de bonheur ! J’ai tant pleuré à cause de ce gamin ! Alors, je me suis réfugié dans la lecture de ces magnifiques poèmes…Mais ce môme ne fût pas mon unique malheur ! »

 

-« Le ‘PleinSens Virtuel’ numéro 2 aura pour thème ‘PARIS’ et sera diffusé sur notre Blog l’été prochain. Mais, vous pouvez déjà envoyer vos poèmes à l’adresse suivante :

 

laruchedesarts@hotmail.fr .

 

babilocopie

 

-« …Ma femme m’a quitté pour le surveillant de piscine du camping… »

 

-« La saison 2012/2013 de notre association

débute concrètement lors du ‘11ème forum du temps libre et des loisirs’, le 08 septembre à la mairie du 18ème. Michèle, notre extraordinaire présidente, et son compère Christian tiendront le stand de notre association pour ce forum associatif, essayant de glaner de nouveaux adhérents tout en promouvant nos actions. »

 

-« …J’ai été piqué trois fois par des méduses… »

 

-« La première scène ouverte, au café Bab’ilo, aura lieu le 19 septembre à 19h00. Le thème sera ‘La lettre’. Le PleinSens n°25 aura d’ailleurs le même thème. La date limite pour rendre vos poèmes n’est pas encore établie mais sachez que ce sera courant octobre. Les ateliers d’écriture de Bernard ne commenceront qu’à partir d’octobre. »

 

-« …Deux insolations, six coups de soleil… »

 

-« Le Blog remettra en avant les PleinSens n° 8 jusqu’au n°17, cette année. Un onglet spécifique a été créé pour l’ensemble des parution ‘PleinSens’. Les recueils, parus dans notre collection ‘Le cercle des poètes du 18ème’, feront, aussi, l’objet d’un onglet à part. Nous remettrons en avant cette saison tous les recueils qui ne l’ont pas été .  »

 

Logo Ruche OLIVIER-« …Mes enfants m’ont abandonné sur la route. J’ai passé quinze jours dans une cage d’un refuge SPA… »

 

-«  Le GIP (Groupement d’intervention poétique) est à pied d’œuvre pour un nouveau happening. Les répétitions ont lieu tous les jeudis à 19h00, à la maison des associations. Si vous désirez intégrer le groupe, il suffit de contacter Benoît au 06 61 35 24 19. Il vous renseignera avec précision. »

 

-« …Là j’ai rencontré le grand amour. Un caniche nain ayant un très joli nom : Lady. C’est jolie, non ? … »

 

-« …Nous entamerons, sur notre Blog, une nouvelle rubrique auquel notre web master tient particulièrement : ‘Les portraits de nos artistes’. Le premier aura lieu courant janvier. »

 

-«…Mais mes parents n’ont jamais souhaité la rencontrer. C’est terrible un amour voué à l’échec, vous ne trouvez pas ? »

 

-« …Une soirée spectacle, entièrement dédiée à nos artistes, aura lieu en octobre au café associatif ‘Le petit Ney’. La date est encore à déterminer. Les rencontres écriture d’Alain et Didier sont à nouveau d’actualité mais dans un autre format et pour un autre lieu. Affaires à suivre, donc… »

 

-« … Mais le pire du pire, c’est que je n’ai toujours pas de nom. Le rédacteur de cet article ne m’en a toujours pas donné… »

 

-« Et moult dédicaces sont en préparation ! Moult évènements futurs ! Alors, abonnez-vous à notre Blog, pour être le  ou la premier(e) à découvrir nos actions ! printemps-des-potes

 

Je déclare solennellement la cuvée 2012/2013 de LA RUCHE DES ARTS ouverte !

 

 Vous disiez ? »

 

-« Que je n’ai toujours pas de petit nom ! Vous, c’est Monsieur X. Mais moi ? »

 

-« Eh bien! Nous verrons cela durant notre prochain entretien. »

 

-« Et c’est quand notre prochain entretien ? »

 

-« A la fin de cette saison 2012/2013 ! Et, pour être tout à fait exact, il aura lieu fin juin ! »

 

-« Bouh…C’est vraiment trop injuste… »

 

 

bech

 

 

 

Photo 070

 

 

Entretien

  avec   

 

“Monsieur X” 

 

 début de saison 2013/2014

 

 

- « Bonjour, Monsieur X ! »

 

- « Bonjour mon bon ami !… Alors, qu’avez-vous fait durant les temps chauds ? »

 

PleinSens 14.2- « J’ai suivi votre trace, très cher Monsieur X ! Dans les ordres de votre divine association, je suis entré. J’ai passé tout l’été à Saint-Tropez… Sur la plage, j’ai médité, j’ai jeûné à base de cassoulet… Pour seul plaisir, la lecture des merveilleux poèmes du PleinSens virtuel n°2, je me suis octroyé ! 

 

- « Tiens donc !… Mais pourquoi n’avoir mangé que du cassoulet tout l’été ? »

 

- « Euh… Parce que c’est le seul mot que j’ai trouvé qui rimait avec “jeûné”. J’en ai ressenti,  je vous l’avoue, quelques aigreurs d’estomac assez détestables ! »

 

- « Assez de billevesées, il est grand temps d’introduire la saison nouvelle de “La Ruche des Arts”. Nous sommes là pour ça ! »

 

- « Laissez-moi rôter quelque peu et je serais tout à vous, Monsieur X ! »2012 Juin Callig Cocktail

 

- «  D’abord les acquis : Scènes ouvertes poétiques et ateliers d’écriture sont toujours d’actualité ! Les dates et les thèmes du trimestre à venir sont déjà publiés.»

 

- « Pffff ! Mon ventre est tout gonflé de gaz ! »

 

- « De plus, les Soirées Littéraires de l’association « Cultures sur Cour » avec laquelle nous collaborons, seront au programme de ce prochain semestre. »

 

- « Weurkqq ! Quand j’ouvre la bouche, d’horribles relents s’échappent aussitôt ! »

 

- « Le prochain PleinSens dont le thème est “Le silence”... Ah, le silence, mon bon am, le silence... Le silence attend les textes des poètes pour sa future parution, le dernier délai de ces envois étant le 28 de ce mois ! »

 

- « Je crois que je suis malade, complètement malade. »

 

- « Nous aurons bientôt une nouvelle dédicace à la librairie « L’Eternel Retour » pour le recueil de Gisèle Ory, dans notre collection « Le Cercle des poètes du 18ème ».  

 

- « Tout ça me rappelle quand ma mère sortait le soir… »

 

- « La soirée annuelle de notre association au « Le petit Ney » est en préparation. Elle aura lieu le vendredi 8 novembre. »

 

Charlestont- « Et qu’elle me laissait, seul, avec mon désespoir. »

 

- « Pour tous ceux qui veulent connaître les dates de ces évènements, il leur suffira de se référer à l’onglet « Sur le fil de la Ruche », situé sur la colonne de gauche de notre Blog. »

 

- « Je suis maladeeeuuu ! Complètement maladeeeuuu ! »

 

- « Ecoutez-moi donc, bougre d’andouille ! »

 

- «  Non ! De cassoulet ! Bougre de cassoulet ! »

 

- « J’ai dit « andouille », je n’ai pas dit « andouillette » !…

Passons maintenant aux nouveautés proposées par notre association pour la saison 2013/2014 »

 

« Vous ne trouvez pas que j’ai un tantinet grossi ? »

 

- « D’abord, il vous sera proposé cette année quatre spectacles patronnés par notre association. Ils auront lieu après les scènes ouvertes. »

 

- Je suis assez étonné par ce triple menton qui enfle ma mâchoire. »

 

- « De plus, notre blog associatif souhaite mettre en avant chaque artiste-adhérentpleinsens358 par le biais d’un questionnaire ludique. Les réponses nous éclaireront sur l’univers artistique de chacun. Un prochain article du Blog donnera des précisions sur cette nouvelle rubrique intitulée « La Cas’à Poète ». Celle-ci remplacera notre onglet actuel « Nos artistes ».

 

- « Tiens !  Je ne vois plus mes pieds, mais alors plus du tout ! Il n’y a plus, dans mon champ de vision, qu’une énorme baudruche ! »

 

- « Nous continuerons bien sûr à relater notre histoire associative grâce aux PleinSens 16 à 25. Et, comme toujours, certains prendront plaisir à choisir trois poèmes parmi ces ouvrages. »

 

- « Monsieur X, c’est formidable ! Je me sens totalement opérationnel pour présenter notre nouvelle saison ! »

 

- « Mon cher ami, si vous pouviez d’abord stopper vos émanations ! Ce serait mieux pour tout le monde. »

 

- « Promis ! J’arrête le cassoulet et j’arrête de jeuner ! »

 

- « Trés bien ! C’est fini… Alors à bientôt ! »

 

 

 pc sécurité dsea 011 

  bealdi

 

 

090def

 

Entretien

  avec   

 

“Monsieur X” 

 

 Fin de saison 2012/2013

 

  PleinSens8dessin 001

 

 

- « Monsieur X, bonjour ! »

 

- « Bonjour, mon fils. »

 

Famille 2012-2013 029- « Mais, nom d’une église qui s’enlise dans un champ de Lys, quel est donc cet accoutrement ? Une robe de Bure ? Et cette nouvelle coiffure ? Une tonsure ? Et pourquoi, diable qui s’ensable dans des pâtes Carbonara, m’appelez-vous “Mon fils” ? »

 

- « Il se trouve, âme naïve, que notre créateur m’est apparu. Il est un et multiple à la fois. Depuis je suis entré dans les ordres de l’association divine. »

 

- « Mais, Monsieur X, où se trouve-t-il donc ce multiple de un ? »

 

- « Regardez-le, mécréant, derrière l’écran. Regardez-le pianoter sur son clavier. Il écritP-Ney-8 notre conversation et, par la force de ses doigts sur les touches, nous parlons et, ainsi, nous existons ! Puis, d’autres viendront. Ils corrigeront les fautes de français, transformeront certaines phrases pour les rendre plus belles encore qu’elles ne l’étaient déjà. Voire, même, créeront de toutes pièces des pans entiers d’articles ! A la Ruche des Arts, nous les nommons “Les Correcteurs”… Voilà pourquoi il est un et multiple à la fois »

 

-« Je comprends, Monsieur X, mais, hélas, je ne vois juste, derrière l’écran, que des internautes en train de nous lire… »

 

032- « Car, imbécile de fils, vous admirez le présent alors que, moi, je peux voir le passé ! »

 

- « Si vous le dites… »

 

- « Saviez-vous qu’il y a, à ce jour, 76 abonnés à notre Blog  associatif ? Qu’au quotidien, vingt à cinquante personnes viennent lire un ou plusieurs de nos articles ? Que ce succès va grandissant et apporte à tous nos événements dans le monde réel de nouveaux compagnons de route, voire même de nouveaux adhérents? »

 

- « Le virtuel amène tout cela ? »

 

- « Amen, mon fils, amen et abracadabra !! »

 

- « Tout ceci est fort philosophique et très plaisant, Monsieur X, mais j’espère neAffiche PrintempsPoetes 2013 point vous contrarier dans votre spiritualité nouvelle en vous faisant le rappel de notre mission première qui est de clôturer chaque saison de l’association et, donc, de faire notre labeur pour celle de 2012/2013 ! »

 

- « Que dire d’autre à part C’était  splendide !”, mon  fils candide… »

 

- « Ce n’est guère suffisant. »

 

- « Pas de guerre entre nous, fils couillon ! A la Ruche des Arts, nous ne désirons que la paix ! Vous souhaitez plus de précisions peut-être ? »

 

- « C’est notre rôle, me semble-t-il… »

 

- « Soit. Les voix des créateurs sont impénétrables et, puisque c’est eux qui, par clavier interposé, vous font dire ce que vous venez de me rappeler… J’exécuterai la mission divine !!! »

 

FlyerExtDef

 

- « Alléluia !!! »

 

- «… Plus de blabla… J’envoie la conclusion : Nous avons organisé douze scènesL'envol du pipit farlouse ouvertes poétiques (dont une a eu lieu au café « Aux chiffons », ce fut d’ailleurs un retour aux sources fort apprécié par les anciens de La Ruche). Le succès de nos scènes ouvertes est tel que la cave du Café Bab’ilo est bondée ! Il nous faut à chaque fois rajouter des chaises pour accueillir un public de poètes de plus en plus nombreux ! Les ateliers d’écriture sont toujours aussi populaires ! Notons au passage que Bernard Philippon fait un travail remarquable et qu’à deux reprises, c’est Marièva Sol qui l’a remplacé au pied levé ! Enfin, le Groupe d’Intervention Poétique (G.I.P.) s’est produit quatre fois cette année et que, si certains sont partis à cause d’un emploi du temps personnel trop chargé, d’autres ont repris le flambeau ! Un grand merci à Sylvianne qui en est la metteuse en scène bénévole ! »

 

- « Et pour notre collection “Le Cercle des poètes du 18ème ” ? » 

 

20- « Deux nouveaux recueils ont été publiés cette année ! Marièva Sol, d’abord, avec son ouvrage « Dansez maintenant tout l’été et dans la bise » qui a eu droit à sa séance de dédicace à la librairie « L’Eternel retour » et An Pra, sa fille, avec « L’envol du Pipit farlouse ». Notons au passage que l’onglet « La collection » de notre blog est au complet. Toutes les parutions du Cercle des poètes du 18ème sont  présentes ! Il aura fallu presque deux ans pour que notre collection soit intégralement  disponible pour les internautes ! »

 

- « Mais il me semble qu’il y eut deux séances de dédicaces cette année, n’est-ce pas ? Hors, An Pra n’a pas encore fait la sienne ! Qui est donc le second ? »

 

- « C’est Alain Pizerra avec son recueil « Aux Myrtilles de treize mille ans », suivi de « Mon chemin sous la neige » publié ailleurs que chez nous. Mais il n’y a pas eu entorse à la règle car Alain est un pilier de l’association depuis la naissance de celle-ci ! »

 

- « Que de bonheur ! Que de bonheur ! Est-ce tout ? »

 

- « Bien sûr que non ! Croyez-vous que nos créateurs soient des feignasses ! TroisDansez maintenant tout l'été et dans la bise nouveaux PleinSens ont été publiés cette année ! Et sur notre blog, les PleinSens 8 à 15 ont été remis en tête de gondole ! »

 

- « Et les événements éphémères… il me semble qu’il y en a eu beaucoup ! »

 

-« Vous n’imaginez même pas le nombre ! «Le Printemps des Poètes » « La Ruche fait son Chaud » au petit Ney, « Le Salon du Livre et de la Jeunesse solidaire », « Les soirées littéraires Culture sur Cours »… Bernard Chocron  qui a fait son cinéma et qui reviendra le faire la saison suivante après l’une de nos scènes ouvertes poétiques. Vénus Prin's qui fit merveille avec un spectacle magnifique et suranné, parfois proche de la perfection émotionnelle. »

 

- « C’est incroyable ! Tant de poésie ! Tant de sincérité et d’énergie ! Il faut maintenant un peu de repos à tous nos créateurs ! »

 

PdesP 2013 Kiosque (429)def- «  Du repos, certes, mais tout en gardant le lien poétique. C’est pourquoi, notre PleinSens Virtuel n°2 prend place tout l’été, sur notre blog et dès ce mercredi, avec seize poèmes magnifiques de nos adhérents sur le thème de « Paris ».  Oui, petit scarabée, si cette saison 2012/2013 de notre association prend fin en cet instant précis, la saison 2013/2014 démarrera le 2 septembre prochain et vous savez quoi ? »

 

- « Non ! Dites-moi, vous qui êtes si proche de nos dieux du clavier illustre ! »

 

- « C’est vous et moi qui débuterons la saison 2013/2014. Et nous narrerons les tribulations et autres nouveautés de notre divine association ! »

 

- « C’est pas dieu possible ! Puis-je toutefois vous formuler une prière, cher Monsieur X ? »

 

- « Faites donc votre confession, minuscule grain de « Times New Roman » ! »

 

- « Vous qui côtoyez les habitants de l’olympe Montmartroise, pourriez-vous leur demander de me donner un petit prénom… un tout petit prénom, s’il vous plaît ! Vous savez bien qu’être anonyme m’agace prodigieusement. »

 

- « Oh ! Comme cela est curieux, les voilà tout d’un coup silencieux ! »

 

- « Mais pourquoi le sont-ils devenus tout d’un coup ? »

 

- « Car l’article est terminé, homme de peu de foi, et il est tant que nous disparaissions ! »

 

 

Photo 011

 

bema

 

 

 

  la complainte du p'tit noir, la jaquette 013

 

 

Entretien

  avec   

 

“Monsieur X” 

 

Fin de saison 2011/2012

 

 

la complainte du p'tit noir, la jaquette 038-« Monsieur X, Bonjour ! »

-« Bonjour… »

-« Peut être, qu'avant d’entamer ce nouvel entretien, vous pourriez rappeler à nos lecteurs qui vous êtes ? »

-« Votre remarque est pertinente. Notre première entrevue n’a peut être pas été lue par tout le monde ( Interview avec Monsieur X ). Je suis l’entité représentative de l’ensemble des talents artistiques qui découlent de notre association, sa substantifique moelle, son énergie commune, sa … »

-« Oui, d’accord, je crois que nous avons compris dans l’ensemble ce que vous êtes…Monsieur X…Vous êtes également celui par qui nous clôturons cette saison 2011/2012…Un mot à ce sujet ? »

-«  Un mot ? Croyez-vous sincèrement  qu’un seul mot suffirait pour raconter cette année prolixe en événements et autres manifestations ? Vous êtes un homme à petit esprit.. Comme physiquement !  tout petit… »

-« Monsieur X, je ne vous permets pas !!! »

-« Et moi je me permets de vous rappeler qu’un seul mot ne pourrait suffire à raconter les 12 Scènes ouvertesla complainte du p'tit noir, la jaquette 021 au Café Bab’ilo dont la cave, pour chacune d’entre elles, fut envahie par poètes, chansonniers, comédiens, musiciens tant et tant qu’il n’y avait jamais assez de chaises pour que tout le monde puisse s’asseoir !! »

-« Je le concède, Monsieur X… »

-« Un seul mot pour les 10 ateliers d’écriture de notre très estimé Bernard Phillipon ? Un mot unique pour les 10 rencontres écritures à la bibliothèque porte de Clignancourt orchestrées par nos amis Alain Briantais et Didier Laloux ? Un simple mot pour parler des émotions fortes perçues lors de la soirée Culture sur cours/Ruche des arts ? Un petit mot tout médiocre pour vous faire partager le travail de notre association dans les écoles primaires ?  Un bête mot pour les 3 nouveaux recueils publiés cette année dans notre maison d’édition associative ? Pour les 3 PleinSens qui ont  paru ? Comment un simple mot pourrait conter la soirée au Saraaba en octobre dernier, sans oublier le Printemps des poètes où nous avons été particulièrement actifs ? Et, je suis certain d’oublier d’autres évènements où la bonne humeur était de mise et la poésie sublime… »

-« Monsieur X, un peu de calme…Cet entretien ne débute guère de la meilleure des manières et nos Famille Bernard Alicelecteurs risquent d’être agacés… »

-« Peut être, mais c’est vous qui avez commencé… »

-« Monsieur X ! »

-« Et, en plus de tout cela, il y a des nouveautés comme Le « Groupe d’intervention poétique » de notre association qui, après un essai concluant lors du printemps des poètes, prépare déjà un nouveau spectacle de rue…Sans oublier, aussi, le blog qui, avec pas moins de 150 articles parus sur la toile, a tenté de faire le lien entre tous les adhérents et faire connaître l’association… »

-« Vous voulez peut être que nous en discutions un peu plus sereinement ? »

-«  Oui, Cette année le blog a mis en avant la multitude de spectacles, d’événements mise en place par deOnomatope.. nombreux artistes adhérents à la Ruche, dans différents lieux parisiens sans aucun rapport avec les manifestations liées à notre association…Et de nombreuses personnes sont allées les voir grâce à cette promotion…Nous en sommes fier…De plus, nous avons remis en avant les 7 premiers PleinSens et 6 recueils de notre collection…Enfin, de nombreux articles ont conté les évènements de cet année…  Bref, Notre blog devient la mémoire vivante de « La ruche des arts »…

-« Tout cela est très bien, cher ami, mais quel est la suite de l'aventure?

-« Vous n’êtes pas sans savoir que l’été approche à grand pas, les vacances, l’oisiveté des siestes et autres châteaux de sable en perspective… »

-« En effet, je suis moi-même champion de Bretagne de château de sable, le saviez-vous ?

-« Non, mais on s’en fiche…Monsieur…Mais au fait…Quel est votre nom ?

-« Le rédacteur de cet article ne m’en a toujours pas donné…Je vis d’ailleurs cela assez mal…. »

Photo 002-« Là, encore, on s’en fiche aussi…Cet été, nous créons un PleinSens virtuel…Ainsi, chaque semaine, un à deux poèmes d’adhérent de l’association seront publiés sur notre blog. Ainsi, nous conservons le lien entre nous et joliment car c’est par la poétique que nous continuerons à être ensemble…Puis, dés la dernière semaine d’août, le blog reprendra son plein droit avec toutes ses missions et cela pour la saison 2012/2013… »

-« Monsieur Y, et si je m’appelais Monsieur Y…ce serait assez logique d’ailleurs… »

-« Je tiens à remercier tout particulièrement Christian Lafont, Alain Briantais, Monique Planque, Joseph Sibio, Sylvie Hérout, Didier Laloux, pour leur participation active à ce blog… »

-« Ou mieux, Docteur W…non, je sais, Reporter Z….ou Le merveilleux A…. »

-«  Vous savez que vous êtes pénible? »

-« Quid? »

-« Tiens, et si on vous appelez Monsieur Pénible? Alors, je vous priela complainte du p'tit noir, la jaquette 018 de dire au revoir à nos lecteurs, Monsieur Pénible..."

-"Mais pourquoi donc?"

-"Parce que l'entretien est fini..."

-"Ah? Mais l'année prochaine on me trouvera un nom, hein?"

-"On verra, on verra..."

 

 

 

 

 

 

 bech

 

 

 

 

 

Interview avec Monsieur X

 Septembre 2011 

 

 

20-05-2010 Alain - Jacques - La Ruche des Arts 011[1]

 

 

-« Monsieur X, bonjour ! »

-« Bonjour ! »

-« Tout d’abord, Pourquoi ne voulez-vous pas divulguer votre identité ? »

-« Tout simplement parce que je n’en ai pas. Ou plutôt si, j’en ai une bonne centaine. Tout comme j’ai cent   visages, cent personnalités et tout autant de talents artistiques, de projets. Je suis un collectif d’artiste ! »

-«  Donc Vous êtes ‘ La ruche des arts ‘, n’est ce pas ?

-«  Oui et non. Un grand nombre de mes identités sont adhérent à la ‘ Ruche des arts ‘ mais je peux être aussi simples amis ou encore artistes de passage. Je suis surtout celui qui partage, celui qui écoute, celui qui aide l’art poétique, théâtral ou toutes autres disciplines qui pourraient me séduire ! »

-« Pourquoi mettre en place un Blog ? »

-«  Anciennement un site Internet était déjà en place sur la toile. Il se nommait ‘PLEIN SENS’. Il se trouve, hélas, qu’il est à l’abandon pour de multiples raisons. De plus, il se trouve, aussi, qu’il était assez peu réactif à mon actualité. Je me devais de palier à cette difficulté. Voilà pourquoi j’ai crée ce Blog. »

-« Un de plus… »

-« C’est vrai que beaucoup d’association possède un Blog. Le mien, pourtant, sera différent ! »

-« Je ne vois pas en quoi, il pourrait être différent. N’allez-vous pas, par son biais, promouvoir votre actualité, comme vous dîtes. N’est-ce pas ce que font les autres associations avec les leurs ? »

-« Il est vrai que nous publierons des articles promouvant les scènes ouvertes poétiques, l’atelier d’écriture, notre revue «’PLEIN SENS’ et d’autres spectacles que je possède déjà. Mais pas seulement. »

-« Pas seulement ? »

-«  En effet, non. Savez vous quelle est ma véritable qualité première ? »

-«  Logiquement c’est moi qui pose les questions, Monsieur X. Mais à votre question, je ne saurais y répondre. »

-« Je suis Multiple ! Je suis un collectif ! Je vous l’ai déjà dit, il me semble… »

-«  Quel emportement, Monsieur X ! Un emportement qui ne permet pas davantage de compréhension. »

-«  La qualité première de ‘La ruche des arts’ est la personnalité de chacune de mes identités. Par exemple, sachez que mes spectacles sont souvent l’amalgame de plusieurs talents qui se sont rencontrés en moi. C’est un adhérent qui gère l’atelier d’écriture, un autre s’occupe de ma scène ouverte et c’est d’autres encore qui peaufine ma revue. Vous ai-je dis que je possède, aussi, une collection de recueils poétiques ? »

-«  Vous ne me l’aviez pas dit. Mais je ne vois toujours pas ou vous voulez en venir. »

-« Ce Blog racontera le parcours artistique de chacune de mes identités. Car, il est important de tous se connaître. Il est important de mettre en avant mes personnalités qui, entre elles, sont déjà amis ! Voilà tout ! »

 

Paris juin 2010 017[1]

 

-« Pouvez être plus clair encore, Monsieur X ? »

-« Vous n’êtes pas d’une grande intelligence, je me trompe ? »

-« Je ne vous permets pas ! »

-« Pardon, pardon…et, si je vous donnais quelques exemples, Votre compréhension deviendra-t-elle complète ? »

-« Ma foi, peut être… »

-« Six d’entre mes artistes ont déjà publié dans notre collection. Vous ai-je déjà dis que je possédais une collection de recueil ?

-« Oui, Monsieur X, oui. Continuez, je vous prie. »

-« Et, bien mes six poètes auront droit à une ‘interview’ que nous publierons sur ce fameux Blog. Et les journalistes seront des adhérents de ‘La ruche des arts’. Nous connaîtrons leurs parcours artistiques, leurs inspirations, leurs doutes et leurs certitudes. Les artistes qui auront une actualité théâtrale pourront avoir cette même considération s’ils le souhaitent. De plus, si certain de mes personnalités voudrons réagir sur le monde, par le biais d’un billet d’humeur, ils pourront le faire. Et quel bonheur que de connaître le travail effectué par l’atelier d’écriture ! Quel contentement que de voir des images de la dernière scène ouverte ! Et, Bien sur, il y aura des poèmes, des Haïkus, des pensées !!! Pourquoi pas même, des courts métrages, des captations ? Et tous autres choses que l’on me proposera !

-« Je comprends mieux, tout cela devrait être fort interressant, en effet. Mais qui s’occupera de tout cela ?

-«  Mais tout le monde ! Ne suis-je pas un collectif ? Toutefois, pour des raisons de gestions, il y aura bien quelqu’un pour centraliser tout cela.. »

-« Qui ? »

-« dans un premier temps, Ce sera le benjamin de la troupe ! Pour le joindre, il suffit de faire des commentaires sur mon Blog ou écrire à : laruchedesarts@hotmail.fr .

-« Mais qui va lire tout cela, Monsieur X ? »

-« Tous les adhérents de ‘La ruche des arts’ qui viendront lire ce Blog. Ce blog parle des adhérents pour les adhérents, voilà sa seule prétention. Et si, à tout hasard, d’autres personnes me lisent et aiment tous mes talents, alors je serai plus encore heureux ! »

-« Cela a l’air fort sympathique, il est vrai. Une dernière question toutefois. Que doivent faire les adhérents tout d’abord ? »

-« Tout d’abord s’abonner! S’abonner! Et pour cela, c’est très simple. Il suffit de cliquer sur le rectangle de ‘s’abonner à la ruche’ et d’y intégrer son adresse e-mail. La réussite de ce blog ne fonctionnera que si tout le monde s’abonne. Et c’est gratuit ! »

-« Et bien, merci, Monsieur X. Je vous souhaite de très grands moments de bonheur ! »

-« Vous n’êtes pas si idiot que cela, cher ami. Car, oui, ce Blog n’a que ce désir là ! »

-« Au revoir, Monsieur X. »

-« Au revoir. Tiens, je me rends compte que je ne connais pas non plus votre nom. Quel est-il ?

-« Tout comme le vôtre, cher monsieur X, tout comme le vôtre… »

 

Paris juin 2010 021[1]

 

Merci à Oguène pour les photos...