LA RUCHE FAIT SON CHAUD

 

 

 

 

 

 

 

La Ruche des Arts a fait son « chaud » au Petit Ney !Posté le 21/12/2017 - Par La Ruche des Arts, Michèle Lassiaz, Alain Briantais, Didier Laloux, Chr Sur le Feu de la Ruche

 La Ruche des Arts

a fait son « chaud »

au Petit Ney !

 

Compte-rendu/Mnémosyne,

par Fabienne Schmitt

de ce

 

 

«Chaud» de la Ruche

ayant eu lieu le

 

 

Vendredi 10 novembre 2017

à 19h30

 

(Dîner entre 19h30 et 20h30 - début du spectacle à 20h30)

 

au

Café littéraire associatif

« Le Petit Ney »

 

10, Avenue de la Porte de Montmartre

Paris 18ème

 

 

 

 

Chaque année, quand la froidure arrive, les abeilles de la Ruche des Arts ont une coutume : pour se réchauffer, rien de mieux que de s’activer… ! C’est ainsi qu’elles se retrouvent toujours un soir de novembre au « Petit Ney » à Paris, près de la Porte Montmartre, pour un show au chaud  en chansons, sketchs, comédie, et poésie... Une façon de contrer la rigueur de l’hiver, en quelque sorte. Pour cela, elles ont travaillé dur, sous l’égide de leur metteur en scène et superviseur préféré, Didier Laloux bien sûr, et de leur Reine Michèle Lassiaz.

 

1 2

 

Ainsi donc, après le bon repas concocté par l’équipe du Petit Ney, la salle se remplit peu à peu avec des amis venus parfois de loin. On s’installe, on papote, quelques passants curieux nous observent à travers les vitres du local, puis à 20H 30…Chuuut…Tout est prêt…Piano, son, lumières …Le silence se fait, c’est parti !

3 4

 

C’est Christian Lafont qui démarre en grande classe, avec le « petit jardin » de Jacques Dutronc, suivi de Marc O, notre clown-mime préféré, qui nous offre sa lumière magique. Nos yeux s’illuminent…

Place aux inséparables Didier et Zita avec un mix de plusieurs chansons, un peu comme un medley : « la maison près de la fontaine », de Nino Ferrer, et « Bal, petit bal » de Francis Lemarque. Ils nous transportent, comme toujours…

 

5

 

Las ! Nous sommes vite sortis de notre rêve… Voilà les sœurs Crochet, qui, naturellement, se prennent les pieds dans les chaises, et dans leur tintamarre habituel, nous vantent encore et toujours leur amour des billets et des paillettes. Elles parviennent finalement à nous dire leur « berceau de soie », et même à jouer avec les jours de la semaine. Ces deux- là sont irrécupérables…

Nous révisons ensuite nos classiques de belle façon avec Bernard Philippon, qui nous déclame la fameuse tirade de Don Diègue dans le Cid de Corneille. Acte I, scène IV : « O rage, ô désespoir…O vieillesse ennemie…N'ai-je donc tant vécu que pour cette infamie …etc. » Eh bien nous, bien loin du désespoir, sommes plutôt for ravis, et Bernard avait même prévu l’épée !

 

 

 

                                           

6   7

 

Et voici Alain, avec son petit galurin, qui craint de perdre le goût, et dont nous goûtons chaque mot de son cru…Didier et Zita le rejoignent « sur le pont » (version française de « like a bridge over troubled water » de Simon et Garfunkel)-Alain ferme ce joli trio, son goût reste « élastique. »

Quel plaisir de revoir notre Catie Canta, qui nous interprète « avanie et framboise » de Bobby Lapointe ! En pleine forme Catie, flamboyante dans sa robe framboisée …

 

8

Mais … AneFrance…  « Elle a rien à dire ? » Elle nous parle pourtant si bien…C’est pas rien quand elle cause du Devos ! « Faut rigoler », ça c’est certain, et on adore.

Maintenant par contre, ça rigole moins, à voir la tête de Didier. « Au voleur, circulez, l’été s’en est allé ! » Alain le rejoint non moins hébété, perdu dans son « jardin des Batignolles », et nous, sous le charme des deux compères.

Acte I, scène IV un autre….Un grand nez pour un petit Ney ? Qui l’eut cru ? Eh bien Bernard Philippon a osé avec style cet exercice de haute diction, en nous délivrant avec verve la fameuse tirade du Cyrano de Bergerac d’Edmond Rostand.

 

                                    
9   10

 

Alain et Zita nous emmènent au cirque « sur le chemin des forains, c’est si joli : « ils ont trouvé la nuit d’argent… à danser sur un fil, à marcher sur les mains » Chanson d’Edith Piaf. Marc O nous revient, vaille que vaille, avec « un bail », que nous louons de nos sourires.

Place à Télé Ruche, pour un direct inédit du « buzz des abeilles », présenté par le célèbre Hervé Gosse. Il accueille une curieuse invitée de prestige, qui nous parle de son métier non moins curieux : « touilleuse professionnelle. » Diantre ! Fabienne Schmitt se dépatouille pour ne pas rater sa touille gestuelle…ratatouille …et rires dans la salle !

 

11

 

Bernard, le retour …Acte I scène 4, encore ? Oui, mais cette fois, c’est sa propre version revue et corrigée avec talent de la tirade de Cyrano qu’il nous offre, et nous nous régalons ! Catie prend la suite avec « la maman des poissons » de Bobby Lapointe, et la salle reprend en chœur, le refrain, « ….elle est bien gentille… » Un bonheur.

Les sœurs Crochet font un bref aparté, et rêvent d’un pompier…Du coup, cela fait beaucoup rire Marc O. Il a ri ! Oh ! Oh ! Oh ! Nous aussi….

Didier et Alain, eux, se poursuivent avec finesse en jeux de mots choisis à travers les rues parisiennes : à l’un, il « pousse des ailes, boulevard Saint-Michel » et l’autre « sort de sa coquille rue Saint-Jacques. »

 

12 13

 

Mais voilà que nous arrivons déjà à la fin de ce magnifique spectacle. Le temps a passé si vite…Christian clôture en mettant le feu à la salle : il nous chante « Incendie à Rio » de Sacha Distel. « Qu’est-ce qu’on a fait des tuyaux, pas d’panique il nous les faut » ! Nous sommes tous avec lui pour scander le refrain, encore tous ébaubis par la densité poétique et artistique de cette soirée. Au revoir Petit Ney… A très vite la Ruche des Arts, nous reviendrons, ouiiii … !

 Vivement novembre prochain …..Bizzzzz….


 

14
 

 

Photos n°1,4,7,8,9,10,12,13 de Jean-Dominique Dupont

Autres de Christian Lafont

 

 

          Géo-Localisation du Petit Ney ici         

 

 

 

 

 

 

La Ruche des Arts

Communication Michèle Lassiaz

Alain Briantais Didier laloux

Illustration AffficheAlain Briantais

photos: jean Dominique Dupont

Christian Lafont

Logo Petit Ney: Le Petit Ney

adaptation et

mise en page web

Christian Lafont

 

 

Chraldidfab

Bientôt le Sixième CHAUD "

de la Ruche des Arts

 

 

Vendredi 10 novembre  2017

Dès 19h30

 

et déjà sur le feu ! 

 

 

au

Café Littéraire  associatif

« Le Petit Ney »

10, Avenue de la Porte de Montmartre

Paris 18ème

Métro : Porte de Clignancourt ou Porte de Saint Ouen

  Par le Bus Lignes 95, 60, 137, PC

 

 

Inscrivez-vous prochainement et prioritairement,

auprès de Michèle Lassiaz au  06 19 71 33 80

 

ou  par mail alainbriantais@hotmail.fr 

 

Date limite : 05 novembre

 

Qui aurons-nous cette année pour entretenir cette atmosphère-on a dit atmosphère-chaleureuse ?

 

 

De source généralement bien informée, il n’est pas possible
à l’heure actuelle de dévoiler les surprises, mais nous pouvons subodorer que :

 

“la chanson côtoiera la poésie, l’opéra courtisera le slam, l’humour embrassera la nostalgie.” (citation des précédents rédacteurs)  
et bien sûr, tout ce qu'il faut pour réchauffer les oreilles,
les cœurs et les corps...  et 
“en avoir plein la vue”

 

 

          Géo-Localisation du Petit Ney ici         

 

 

 

 

La Ruche des Arts

Communication Michèle Lassiaz

Alain Briantais Didier laloux

Logo Petit Ney: Le Petit Ney

Illustration pixabay avec

adaptation et

mise en page web

Christian Lafont

 

 

Chraldi

 

 

RETOUR SUR LE "CINQUIÈME CHAUD" DE

LA RUCHE DES ARTS AU PETIT NEY

 

 

Préambule

Le Petit Ney nous reçoit le 4 novembre. Ce cinquième “Chaud” de la Ruche réunira les habitués et de nouveaux venus… Et, comme vous le savez, ce rendez-vous est au bénéfice de la Ruche des Arts.

 

Le programme, alléchant, vous réserve de belles surprises.

 

Parlez-en à vos voisins, à vos amis, et n’oubliez surtout pas de confirmer votre présence auprès d’Alain avant le 1er novembre au soir.

 

Echapper aux réalités sombres et destructrices, créer du lien et de l’enchantement, voilà ce pourquoi nous œuvrons. Merci de votre présence.

 

 

 

Compte rendu/mnémosyne imagé du CHAUD DE LA RUCHE, qui a eu lieu le Vendredi 4 novembre  2016 dès 19h30 au Café-Show “Le Petit Ney”10, Avenue de la Porte de Montmartre à Paris 18ème

 

 

Préparatifs et Mise en place avant l'arrivée des convives.Tout est prêt!

 

     

 

 

 

A table! Repas et discussions animées d'avant "CHAUD"

 

       

 

Le message de Michèle Lassiaz,absente pour raison médicale, par Evelyne Gautheron; il va de soi que collectivement nous regrettons son absence, mais en en connaissant la raison, pour des impératifs de santé, nous lui souhaitons  un prompt rétablissement 

Le "CHAUD" peut commencer... entrainé dynamiquement, par Didier Laloux et Alain Briantais

 
1  

.

Après les bons comptes, un bon conte pour les amis, pour débuter le programme par Didier et Alain, ci-dessus - dessous, cités et imagés, organisateurs, metteurs en scène et chauffeurs du "CHAUD" de la Ruche...

 

4

 

Le chant et l'envoi de fleurs de Joseph Szeftel, interprète de jolies mélodies classiques, pour la séduction, et le résultat selon sa réception, et les poèmes coquins de Colette Sauvanet, duo que nous reverrons et applaudiront plusieurs fois au cours de ce "chaud/show"

 

12 24

 

 

Duo de poèmes dans l'esprit de Jean-Pierre Rosnay, par Marcelle Rosnay son épouse et poétesse talentueuse, et AneFrance, son amie,à l'origine de sa présence, dans cette soirée, comédienne - poète de talent qui a agrémenté de sa présence à de multiples reprises, le Club des Poètes, et continue à honorer de ses  prestations, la Ruche des Arts...

 

   

 

Une nouvelle facette du talent de Serge Carbonnel, poète en écriture et interprétation, chanteur à la voix puissante et mélodieuse, et cette fois-ci dans un registre plus intimiste mais toujours très apprécié,   et la franche rigolade de Marco O chapeau, étonnamment contrastée et surprenante

 

  22

 

Pour Bernard Evain des questions sans réponse, en prélude à son nouveau spectacle en hommage à Pierre Desproges et Zaia, l'une des facettes de ses nombreux métiers de "La Gueule de l'emploi" prochainement à l'affiche du théâtre "Le Lieu", toujours très drôles

 

8  

 

 

Une des facettes des "histoires de fous" alternant le rire et les interrogations, de Patrick Fouque, en avant goût de ses prestations scéniques "au Théâtre du bonheur", en faisant présentement le nôtre,et une drôle d'histoire de cocotte par Fabienne Schmitt, qui nous interloque

 

  15

 

 

Début des présentations de fin par Didier Laloux et Alain Briantais, et supplément au programme imprévu et  chanté par Joseph Sibio.

Didier et Alain enchainent en réunissant sur scène, l'intégralité du plateau d'Artistes de la soirée, et toutes et tous seront tour à tour applaudis de multiples fois chaleureusement individuellement et collectivement.

Merci à l'équipe sympathique du Petit Ney, qui a assuré sur toute la ligne, tant en qualité des mets qu'en service, tout au long de la soirée.

Un bon cru en vérité que ce Chaud 2016, qui aurait bien supporté quelques convives supplémentaires, pour les bons comptes de la Ruche des Arts

,

   

 

Le Mot de Michèle Lassiaz, présidente de la Ruche des Arts

 

Merci à nos nombreux ami(e)s et artistes de nous avoir fait apprécier leurs talents : Serge Carbonnel, sa guitare, ses mélodies ; Fabienne Schmitt dans un sketch original ; l’excellent duo Ane France et Marcelle Rosnay ; notre souriant humoriste Patrick Fouque ; l’étonnant Marco ; notre Colette Sauvanet, avec sa rose rouge et ses textes coquins, accompagnée du chanteur lyrique Jacob  Szeftel; sans oublier nos excellents comiques Zaia et Bernard ; et évidemment nos inséparables compères Alain Briantais et Didier Laloux dans un conte écrit par Alain. Ce spectacle varié était mis en scène par notre talentueux Didier Laloux.

 

 

10

Photo finale... A la prochaine !...

 

 

*Photos numérotées

Joseph Sibio

 

Géo Localisation du "Chaud show"ici :

 

 

 

 

 

 

 

La Ruche des Arts

Communication Michèle Lassiaz

Alain Briantais Didier laloux

Logo Petit Ney: Le Petit Ney

Illustration Alain Briantais

Photos numérotées ,Joseph Sibio

autres Christian Lafont

Remerciements ,Michèle Lassiaz

Compte-rendu/mnémosyne

et mise en page web

Christian Lafont

 

 

Chraldi

 

LE CINQUIÈME CHAUD DE LA RUCHE DES ARTS

 

 

 

 

Quel que soit le temps, Il fera très "show" en Novembre pour la

Ruche des Arts qui prépare son Cinquième "Chaud" de la Ruche

 

(voir mnémosyne des premiers "Chaud de la Ruche")

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vendredi 4 novembre  2016

Dès 19h30

 

 

 

La Ruche des Arts fait

    son “Chaud” n°5 !    

 

 

au

Café “Le petit Ney”

 

10, Avenue de la Porte de Montmartre

Paris 18ème

Métro : Porte de Clignancourt ou Porte de Saint Ouen

  Par le Bus Lignes 95, 60, 137, PC

 

 

Inscrivez-vous prochainement auprès
d'Alain Briantais au  06 26 61 33 56

 

ou  par mail alainbriantais@hotmail.fr 

 

Date limite : 02 novembre

 

Qui aurons-nous cette année pour entretenir cette atmosphère-on a dit atmosphère-chaleureuse ?

 

 

De source généralement bien informée, il n’est pas possible
à l’heure actuelle de dévoiler les surprises, mais nous pouvons subodorer que :

 

“la chanson côtoiera la poésie, l’opéra courtisera le slam, l’humour embrassera la nostalgie.” (citation des précédents rédacteurs)  
et bien sûr, tout ce qu'il faut pour réchauffer les oreilles,
les cœurs et les corps...  et 
“en avoir plein la vue”

 

Des nouvelles fraîches en cliquant  ici !

 

 

 

 

 

La Ruche des Arts

Communication Michèle Lassiaz

Alain Briantais Didier laloux

Logo Petit Ney: Le Petit Ney

Illustration pixabay

et mise en page web

Christian Lafont

 

 

Chraldi

 

La Ruche des Arts vous remercie pour le

 

"Chaud" de la Ruche

 

 

 

 

 

 

Le Bureau du conseil d'administration et le Comité d'organisation du

« Chaud de la Ruche » remercient tous les poètes, artistes, musiciens qui par leur prestation et leur abnégation ont contribué à la réussite de cet événement annuel de notre association

 

L'ensemble des organisateurs et participants remercie tous les poètes,

amis et sympathisants, qui en assistant à cette soirée récréative ont

contribué au succès de ce « Chaud de la Ruche » et à une amélioration

de notre financement associatif

 

Nous associons à ces remerciements « Le Petit Ney » au

fonctionnement associatif qui nous accueille si sympathiquement chaque année pour perpétrer cet événement

 

Pour le Bureau du conseil d'administration et le Comité d'organisation

 

Michèle Lassiaz, présidente  

 

 

 

 

 

 

 

 

La Ruche des Arts

Communication Michèle Lassiaz

Logo Ruche des Arts

Jacques Ansan

Ecusson Tournesol+

Logo Ruche +Abeilles

Alain Briantais

participation texte et

mise en page web

Christian Lafont

 

 

LA RUCHE DES ARTS FAIT SON "CHAUD" !

le Vendredi 6 Novembre 2015 à 19h30

 

 

Vous êtes invités au quatrième “ Chaud ” de La Ruche dans le bel espace du Petit Ney. Vous apprécierez les saveurs du repas (possiblement végétarien). Vous découvrirez des artistes nouveaux dans un programme tourné vers les mots, la chanson, l’animation… Mille autres raisons vous feront passer une agréable soirée et découvrir la Ruche des Arts !

 

S’incrire dès aujourd’hui pour toutes les personnes
choisissant la formule Dîner-Spectacle = 20,00 €

 

Autre formule : Spectacle seul = 10,00 €  - à 20h30

 

 

 

Inscription  01 55 59 79 53

 

“Le Petit Ney”

10, Avenue de la Porte de Montmartre

Paris 18ème

Métro : Porte de Clignancourt ou Porte de Saint Ouen

 Bus : Lignes 95, 60, 137, PC

 

document

 

Quatrième « Chaud » de la Ruche des Arts»Posté le 02/12/2014 - Par La Ruche des Arts Didier Laloux, Alain Briantais, chr Sur le Feu de la Ruche

Les échos du Petit Ney - Mnémosyne du Chaud de la Ruche 2014

 

 

 

Quatrième « Chaud » de la Ruche

Le vendredi 7 novembre 2014 au Petit Ney

 

Une soirée conviviale, intense, épanouissante.

 

 

 

 

En début de soirée, notre reine Michèle Lassiaz, très concentrée et confiante dans le soutien de sa mascotte ailée, affine les derniers détails. Ravie comme toute l’assistance par la réussite de ce « Chaud » 2014, elle arborera plus tard un large sourire.

 

Nous avons collecté quelques échos de ce public chaleureux… Les voici  :

 

           

 

 

« C’était une bien belle soirée. Nous avons bien mangé. Nous avons bien aimé l’ambiance gaie du spectacle. Le ton général était à l’humour.
Nous avons reconnu des poètes, comédiens, ou chanteuses de l’année dernière et trouvé qu’ils avaient fait des progrès. Ce qui a  participé à notre grande satisfaction, pour l’ensemble de la soirée. »
Marie et Edgard *

 

 

 

 

« C’était  la troisième fois que nous participions à vos soirées.

Le premier perçu, c’est l’ambiance chaleureuse, puis durant la soirée la gentillesse et l’attention que vous avez les uns pour les autres et également pour les nouveaux venus !

Le deuxième, c’est la variété des plaisirs que vous nous offrez : on a chanté, dansé et bien mangé.

Le troisième, que je distingue du second, est dans la densité et la qualité de vos performances.

Là, j’avoue avoir été surprise par la justesse et le professionnalisme de vos prestations et cela toujours dans une ambiance bon enfant.

Bravo et merci à vous tous !  »

Danielle et Philippe*

 

 

 

 

 

« Ce soir-là, au Petit Ney, on affichait complet et dans un tempo chronométré par l’accordéon.

Chanteurs, poètes et comédiens nous ont embarqué dans un joyeux répertoire allant des frères Jacques à Boris Vian, de Bobby Lapointe à Brassens avec en prime de magnifiques textes inédits, récités ou joués par leurs auteurs. Tout ce beau monde très inspiré nous a baladés de surprise en surprise jusqu’au final hilarant  : une création surréaliste jouée par deux comédiens et deux comédiennes où il était question d’un cheval, d’un marchand de marrons et d’un crime sans victime ni assassin. Pour ma part, j’en suis sûre, l’enquête continue… »

Eve Moreau

 

 

     


 

Je me suis senti chaleureusement accueilli dans cette maison, et c’est avec joie, le vin aidant, que je découvris autour de moi les tablées de joyeuses abeilles bourdonnantes. Au programme, Boby Lapointe, Henry Gougaud et tant d’autres mis en musique, en chant, en conte et en scène.

La beauté de cette soirée, c’était surtout les modes d’expressions bien particuliers de chacun, sans prétention, bien vivants et révélant des personnalités à fleur de peau.

Merci à la Ruche et au Petit Ney  ! 

 

Raphaël Beau*

 

 

 

 

 

Marie Pichevin et Edgard Deffaud sont des amis de Zita et Didier, Danielle Boisserie et Philippe Molk, de Caty, quant à Raphaël Beau, c’est un ami d’Emile Gayoso que vous pourrez voir à nouveau dans la Carte Blanche de ce dernier au Bab'ilo le 17 décembre prochain. 

 

 

 

 

 

 

La Ruche des Arts

Affiche :Alain Briantais

Textes recueillis et mis en situation

par Didier Laloux et Alain briantais

photos :Joseph Sibio

Sélection : Alain Briantais et Didier Laloux

Mise en page web Christian Lafont

 

 

IL FAIT “CHAUD” EN NOVEMBRE A LA RUCHE DES ARTSPosté le 24/10/2014 - Par La Ruche des Arts Didier Laloux Alain Briantais chr Sur le Feu de la Ruche

LA RUCHE DES ARTS FAIT SON “ CHAUD ”

 

Le 7 novembre 2014 au Petit Ney

 

Rendez-vous à 19h30

 

 

 

 

La Ruche des Arts fait son “ Chaud ”

 

 

 

D’abord ?

Lieu festif et charmant.

Repas servi avec depuis trois ans l’attention que l’on sait

Choix entre deux menus (végétariens ou carnivores)

Possibilités de découvrir tisanes et thés bio

 

Ensuite ?

Artistes féminines majoritaires - Complicités partagées - Interactions
avec le public, tendres ou impétueuses - Ruptures aux enchaînements -
Surprises aux contours.

 

Stop !

Nous n’en jetterons plus…
Inscrivez-vous presto et impérativement auprès de Michèle Lassiaz
01 55 79 79 53 ou 06 19 71 33 80

(pour réservation des menus )

 

Entrée ? 10 € le repas + 10 € le spectacle (à régler sur place)

NB : Les spectateurs ne venant que pour le spectacle arriveront à 20h30 au plus tard.

 

 

Le Petit Ney, café littéraire et espace associatif, situé au 10, rue de la Porte Montmartre est un lieu culturel
incontournable du 18ème arrondissement. Il favorise et encourage les échanges socioculturels en s’adressant
à des personnes d’origines et d’horizons multiples. Sa programmation, qui se renouvelle de saison en saison,
fait la part belle aux contes, au slam, aux soirées jeux, aux cafés chantants.

 

 

 Venez nombreux !

 


 

Pour se rendre au Petit Ney :

M° : Pte de Clignancourt ou Pte de St-Ouen


Bus : 95, 60, 137, PC 


Station velib' : rue René Binet

 

 

 

 

La Ruche des Arts

Affiche Alain Briantais

texte Didier Laloux Alain Briantais

 

 

 

 

 

chraldi

 

Le TROISIÈME CHAUD DE LA RUCHEPosté le 16/10/2014 - Par La Ruche des Arts chraldi Sur le Feu de la Ruche

 

 

Quel que soit le temps, Il fera très "show" en Novembre pour la Ruche des Arts qui prépare son troisième "Chaud" de la Ruche

 

(voir mnémosyne des premiers "Chaud de la Ruche")

 

 

Vendredi 7 novembre  2014

Dès 19h30

 

 

La Ruche des Arts fait

 

 son “Chaud” n°3 !

 

au

Café “Le petit Ney”

 

10, Avenue de la Porte de Montmartre

Paris 18ème

Métro : Porte de Clignancourt ou Porte de Saint Ouen

  Par le Bus Lignes 95, 60, 137, PC

 

document 

Inscrivez-vous dès aujourd’hui auprès
de Michèle Lassiaz (06 19 71 33 80) 

Date limite : 1er novembre

 

Qui aurons-nous cette année pour entretenir cette atmosphère

-on a dit atmosphère-chaleureuse ?

De source généralement bien informée, il n’est pas possible
à l’heure actuelle de dévoiler les surprises, mais pouvons subodorer que :

“la chanson côtoiera la poésie, l’opéra courtisera le slam, l’humour embrassera la nostalgie.” (citation des précédents rédacteurs)  
et bien sûr, tout ce qu'il faut pour réchauffer les oreilles,
les cœurs et les corps...  et 
“en avoir plein la vue”

 

Des nouvelles fraîches bientôt !

 

 
 
 

Affiche Petit Ney 2013 

 

 

Vendredi 8 novembre dès 19h30

 

 

La Ruche des Arts fait

 

 son “Chaud” n°2 !

 

 

 

Inscrivez-vous dès aujourd’hui auprès
de Michèle Lassiaz (06 19 71 33 80) 

Date limite : 1er novembre

 

 

au

Café “Le petit Ney”

 

10, Avenue de la Porte de Montmartre

Paris 18ème

Métro : Porte de Clignancourt ou Porte de Saint Ouen

  Par le Bus Lignes 95, 60, 137, PC

 

document 

  

Début novembre, l’automne aura posé son voile sur les rues de Paname. Au Petit Ney, pas de brume, pas de frimas, pas de gel, la chanson côtoiera la poésie, l’opéra courtisera le slam, l’humour embrassera la nostalgie.  

 

Autant que l’an passé, les papilles des convives seront régalées, les oreilles comblées, les yeux émerveillés et les cœurs enfiévrés. 

 

 Nous aurons sur scène Anefrance, Cathy CantaBernard PhilipponReza A. NaderiSerge CarbonnelGisèle OryYves PicartHervé GossinZaiaBernard Evain, Ysia Marièva, le Groupe d’Intervention Poétique ainsi que Zita, Didier LalouxAlain Briantais et Pierre de la Galite.

     

 

PN02299-copie-1

 

 

Le Petit Ney nous propose un repas à 10 euros
qui ne sera pas menu.
  

 

Au choix : un plat de viande ou un plat végétarien avec un dessert ou un duo de fromages. La bière, le vin, les jus de fruit, le thé, le café, les tisanes ne sont pas inclus dans le prix. Pour information : les tisanes sont toutes bio et les autres boissons issues du commerce équitable ; le Petit Ney est très engagé dans ces démarches de cultures respectant la nature et l’homme.

 

La Ruche des Arts aura le plaisir de vous offrir 
le premier verre !
 

                  

  PN02352

 

Connaissez-vous le Petit Ney ?

  

Le Petit Ney, café littéraire et associatif, est, malgré un positionnement qui paraîtra périphérique à certains, un espace incontournable du « 18ème ». Ce lieu lutte en effet au quotidien, de toute son âme, pour valoriser les relations intergénérationnelles et socioculturelles. Tout en restant innovante, sa programmation fait la part belle aux contes, au slam, aux soirées jeux, aux cafés chantants.

Il est pourvu d’une sono et doté d’une petite scène sur laquelle trône un piano droit très praticable. C’est un lieu charmant, pouvant accueillir aisément une cinquantaine de convives autour de tables de repas et une bonne soixantaine si, après bombance, nous nous organisons pour faire place nette et nous rapprocher de la scène.

 

 

PN02312-copie-1 

Comment nous rendre au Petit Ney ? 

 

Il ne servira à rien d’y aller tête basse et saisi de repentirs.


Le Petit Ney se situe au 10, Avenue de la Porte Montmartre, 75018 Paris (bien vous repérer sur le plan du 18ème)

Via le métro : Porte de Clignancourt ou Porte Saint-Ouen.

Par le bus : lignes 95, 60,137 et PC.

A vélo : une station Velib’ est située rue Binet, proche du Petit Ney

En voiture : renseignez-vous au sein de la Ruche. Vous trouverez peut-être une place dans une Alpha-Roméo… ou une Accroche-Toi-Juliette…
On ne sait jamais !

 

Nous vous attendons nombreux ! 

Venez avec vos amis, vos voisins, vos collègues de travail, 

vos maîtresses ou vos amants  !

Réservez cette soirée ! Plus que toute autre, notez-la sur votre agenda !

 

 

 

bealdima

 

P-Ney-13.jpg

 

Le vendredi 30 novembre 2012

 

 

La Ruche des Arts a fait

 

 son “Chaud” !

 

 

au

“Petit Ney”
Café littéraire associatif 


Affiche Petit Ney-def

 

Texte d’Alain Briantais et Didier Laloux

Photos de Joseph Sibio et d’Oguène

 

Il est 18h30, la nuit s’avance, le froid devient piquant, les premiers artistes
de la Ruche arrivent au Petit Ney. Avec ses couleurs vives et ses tables
en bois le café associatif atise notre enthousiasme. On tourne le piano,
on teste les micros, on apprivoise la sono… Un peu de stress nous gagne
avec l’arrivée des premiers spectateurs, adhérents ou non de la Ruche.

 

P-Ney-4 

 

PN02299-copie-1Il est 19h30. Après avoir souhaité la bienvenue à tous, Christian Lafont, animateur de la soirée, présente en quelques mots l’association puis tend le micro à Michèle Lassiaz, notre présidente. Elle cite l’un de ses tendres et courts poèmes, et touche au cœur.

 

Déjà les convives se régalent d’affriolantes assiettes végétariennes et d’osso-buco. Les fourchettes et les couteaux en font un volubile récital quand le GIP* se lève comme un seul homme : «Petit Ney, Petit Ney… Pas si petit que ça !» Benoit poursuit : «Moi, Monsieur, siPN02340.jpg j’avais un tel Ney… ». Sabine, Ludovic, Christiane puis Paul-Eric enchaînent. Les cinq comparses font courir les alexandrins de la fameuse tirade de Cyrano de Bergerac pour le plus grand plaisir de tous.

 

Au dessert, Pierre Brudasz titille le piano à bretelles et Anefrance s’ébroue. Elle nous attrape et nous emporte dans son univers  avec une gourmandise totale : le Paris d’avant 1914. Son récit nous porte à clamer tous en chœur le refrain de «Nini-peau-d’chien»… c’est chaud !

 

 

  À 20h30, les hors-d’œuvre poétiques ayant échauffé

les esprits, le spectacle commence.

 

  

Nouveau clin d’œil au Petit Ney : le pied-de-Ney est en alexandrins, son frère cadet leP-Ney-8.jpg pied-de-Petit-Ney comporte sept syllabes par vers. Didier Laloux, savant incontournable dans la science des jeux de mots, nous l’explique tandis qu’Alain Briantais et Zita comptent sur leurs doigts. Didier file au piano et justifie sa théorie avec «Une noix» de Charles Trenet. Alain Pizerra chante les couplets, Alain B et Zita entonnent les refrains.

 

«Une noix. Qu’y a-t-il à l’intérieur d’une noix ? Qu’est-ce qu’on y voit quand elle est fermée?» L’interrogation se transforme en «Une Ruche. Qu’y a-t-il à l’intérieur d’une Ruche quand elle est fermée?».

 

Bien des surprises !!!

 

P-Ney-14Annie Pouilhes amuse le public avec «l’histoire d’une bergère». Christian s’étonne qu’il n’y ait pas de fée dans ce récit. Alain B intervient, car il a connu une fée... une fée avec «Les doigts du désordre». Benoit Gimenez évoque «Les languedociennes», belles muses du bal musette. Changement de cadence avec VénusP-Ney-16.jpg Prin’s dans le monologue de Jean-Michel Ribes «Ultime bataille» : les rires fusent à droite, à gauche. Alain Pizerra calme le jeu dans «Urgence du rendez-vous…» mais la température remonte d’un cran quand avec Zita ils entonnent «Le soleil et la lune» de Trenet.

 

  

 PN02370Nouvelle vibration avec Pierre de la Galite chantant «Les oiseaux de passage» et «Les poubelles de ma mémoire». L’existence, l’introspection, les émotions nous frôlent ou nous cueillent.

La réflexion sur le monde persiste avec le retour d’Alain Pizerra qui nous interprète un extrait du «Livre de pauvreté» de Rainer Maria Rilke. 

 

 

Didier s’interroge à nouveau : « Que voient des abeilles qui se regardent dans la glace  ?...

Sans obtenir de réponse, il retourne au piano pour accompagner Zita dans une magnifique chanson de Jean-Roger Caussimon «Il est des nuits où je m’absente». Entre deux couplets, Alain Briantais déclare, ex abrupto, que les miroirs mentent : son miroir lui a promis une belle princesse et voilà madame Leboeuf qui se pointe… Le public s’esclaffe et Zita poursuit, tout en subtilité.

 

PN02367 

Alain Pizerra louange «Le jardinier» puis nous confie des feuilles d’automne; feuilles porteuses de poésie que nous partageons à haute voix. C’est aussi «L’automne» dans le cœur d’Alain B : l’hiver a gagné le corps de sa maman.

 

La Ruche est maintenant grande ouverte. Pierre de la Galite en profite pour nous offrir «Le dragon dans la montagne». Ce dragon nous enchante mais, soudain, Christian s’inquiète : certains roupillent. Dans de grands bâillements, Benoit s’éveille, et avec lui tout le GIP, pour un medley de poésie classique revisitée. C’est débridé, gai et chaleureux. Alain P et Zita  roucoulent «Quand j’étais p’tit». Benoit, accompagné toutP-Ney-22.jpg en douceur par Didier, vocalise «Rêve général». Il est touchant, beaucoup frémissent. Vénus, magnifique au piano, interprète «Ô laissez-moi vous dire!» et «Mille coups!». La température grimpe encore. Nous filons en Italie avec «Chichibio le cuisinier». Annie narre ce conte drolatique avec beaucoup d’élégance et de nuances, nous sommes ravis. Dans son répertoire de Trenet et accompagné par Didier, Alain P. célèbre «La tarentelle de Caruso»P-Ney-24.jpgnous soupirons, bien-sûr, sous le Pont des Soupirs et cette ambiance de carnaval nous emporte vers la quintessence.

 

23 h va bientôt sonner, il faut se saluer. Pierre de la Galite nous souhaite l’au revoir avec «Un petit baiser» et «La fête».

 

Grand merci au Petit Ney qui nous a ouvert son bel espace et a reçu chacun avec beaucoup de simplicité, de générosité, de professionnalisme. Merci aux poètes et auteurs venus pour beaucoup avec leurs propres textes. Merci aux spectateurs, restés la plupart jusqu’au bout de ce voyage poétique. Aux curieux d’un soir qui ont découvert le lieu et notre Ruche. Merci à Didier Laloux qui a construit et peaufiné l’ordonnancement de cette soirée.

 

 

 *Le GIP : Groupe d’Intervention de la Ruche, actuellement constitué de Benoit Gimenez, Sabine Kahsay Habtemicael, Ludovic Coulon, Christiane Jouan, Paul-Eric Langevin, dirigé par Sylvie-Anne Trébuchon pour la mise en scène.

 

 PN02312-copie-1.jpg 

 

Le « Chaud » de la Ruche des Arts a enflammé
les cœurs et les esprits.
 

 

Place, en 2013, à de nouvelles expressions et de nouveaux artistes…

Vivement l’année prochaine !

 

P-Ney-3 

 

  

aldijobe

 

Affiche Petit Ney 2013 

 

 

Vendredi 8 novembre dès 19h30

 

 

La Ruche des Arts fait

 

 son “Chaud” n°2 !

 

 

 

Inscrivez-vous dès aujourd’hui auprès
de Michèle Lassiaz (06 19 71 33 80) 

Date limite : 1er novembre

 

 

au

Café “Le petit Ney”

 

10, Avenue de la Porte de Montmartre

Paris 18ème

Métro : Porte de Clignancourt ou Porte de Saint Ouen

  Par le Bus Lignes 95, 60, 137, PC

 

document 

  

Début novembre, l’automne aura posé son voile sur les rues de Paname. Au Petit Ney, pas de brume, pas de frimas, pas de gel, la chanson côtoiera la poésie, l’opéra courtisera le slam, l’humour embrassera la nostalgie.  

 

Autant que l’an passé, les papilles des convives seront régalées, les oreilles comblées, les yeux émerveillés et les cœurs enfiévrés. 

 

 Nous aurons sur scène Anefrance, Cathy CantaBernard PhilipponReza A. NaderiSerge CarbonnelGisèle OryYves PicartHervé GossinZaiaBernard Evain, Ysia Marièva, le Groupe d’Intervention Poétique ainsi que Zita, Didier LalouxAlain Briantais et Pierre de la Galite.

     

 

PN02299-copie-1

 

 

Le Petit Ney nous propose un repas à 10 euros
qui ne sera pas menu.
  

 

Au choix : un plat de viande ou un plat végétarien avec un dessert ou un duo de fromages. La bière, le vin, les jus de fruit, le thé, le café, les tisanes ne sont pas inclus dans le prix. Pour information : les tisanes sont toutes bio et les autres boissons issues du commerce équitable ; le Petit Ney est très engagé dans ces démarches de cultures respectant la nature et l’homme.

 

La Ruche des Arts aura le plaisir de vous offrir 
le premier verre !
 

                  

  PN02352

 

Connaissez-vous le Petit Ney ?

  

Le Petit Ney, café littéraire et associatif, est, malgré un positionnement qui paraîtra périphérique à certains, un espace incontournable du « 18ème ». Ce lieu lutte en effet au quotidien, de toute son âme, pour valoriser les relations intergénérationnelles et socioculturelles. Tout en restant innovante, sa programmation fait la part belle aux contes, au slam, aux soirées jeux, aux cafés chantants.

Il est pourvu d’une sono et doté d’une petite scène sur laquelle trône un piano droit très praticable. C’est un lieu charmant, pouvant accueillir aisément une cinquantaine de convives autour de tables de repas et une bonne soixantaine si, après bombance, nous nous organisons pour faire place nette et nous rapprocher de la scène.

 

 

PN02312-copie-1 

Comment nous rendre au Petit Ney ? 

 

Il ne servira à rien d’y aller tête basse et saisi de repentirs.


Le Petit Ney se situe au 10, Avenue de la Porte Montmartre, 75018 Paris (bien vous repérer sur le plan du 18ème)

Via le métro : Porte de Clignancourt ou Porte Saint-Ouen.

Par le bus : lignes 95, 60,137 et PC.

A vélo : une station Velib’ est située rue Binet, proche du Petit Ney

En voiture : renseignez-vous au sein de la Ruche. Vous trouverez peut-être une place dans une Alpha-Roméo… ou une Accroche-Toi-Juliette…
On ne sait jamais !

 

Nous vous attendons nombreux ! 

Venez avec vos amis, vos voisins, vos collègues de travail, 

vos maîtresses ou vos amants  !

Réservez cette soirée ! Plus que toute autre, notez-la sur votre agenda !

 

 

 

bealdima

 

 
 
 
 
 

Affiche Saraaba 22-09

 

Là-d'ssus,

 on s'est bien mis d'accord

...On ira tous à la goutt' d'or!

 

22 Septembre 2011

 

Le 22 Septembre eut lieu le spectacle annuel au profit de notre association au restaurant "SARAABA", situé dans le quartier de la goutte d'or... Christian LAFONT, le monsieur loyal de la soirée, nous en parle en quelques mots illustrés par les magnifiques photos de Joseph SIBIO. Vous lirez ensuite deux extraits du spectacle que  nous contèrent Zita et Didier.

Bonne lecture!

 

13

Anne-France

 

 

Voici les mots de Christian:

 

"Pour paraphraser Georges Brassens qui chantait :

 

"Le vingt-deux Septembre, aujourd'hui, je m'en fous!"

 

 

28

  Nombreux artistes sur scène avec Michèle Lassiaz, notre époustouflante présidente, et Christian au micro..

 

 

Je dirais qu'en raison du climat d'amitié, solidarité, fraternité de ce vingt deux Septembre, au Saraaba, j'ai aimé être le trait d'union dans le cheminement de cette soirée où les membres de la Ruche des Arts avaient entraîné avec eux des amis proches.

 

 

23-copie-1

  Françoise Pujol et Oguène

 

 

Ce spectacle, conçu et coordonné par Didier Laloux réunissait les artistes suivants : ANEFRANCE, Pierre BRUDASZ, ZITA et DIDIER, Yves PICART, REZA, ISABEAU, ZAÏA, Bernard EVAIN, Françoise PUJOL, OGUENE et Joël VERRON. Toutes et tous avaient cherché des modes d'expression originaux, avec talents et sans ostentation, contribuant en cela à transmettre un climat de camaraderie, dans ce lieu chaleureux et multiculturel qu'est le SARAABA, où nous accueillaient Sylvie et Nago.

 

 

 

6

  Didier Laloux en transe pour sa Zita

 

J'ai eu un plaisir personnel à retrouver des sensations anciennes, assurant les transitions, saisissant et tirant ces "quelques fils" évoqués par Yves Picart.

S'il y eut un peu de retard, celui-ci était compréhensible étant donné le grand nombre d'invités qui s'étaient déplacés. Espérons que les amis de la ruche, ne nous en tiendront pas rigueur ! ...

 

 

9.JPG  Yves Picart avec un sublime pupitre!

 

 

Par ailleurs, le fait que de plus en plus d'adhérents s'impliquent activement dans les actions de l'association et que la bonne humeur y règne est encourageant..."

 

Fraternellement et cordialement,

 

Christian LAFONT

 

 

 

 

18

  Isabeau et Joël, heureux!

 

 Le texte de Francis Blanche dont voici un extrait fut inséré dans le spectacle  :

 

.....C' est alors que le chêne dit à la tortue : « Que vous êtes belle, que vous courez bien ! Votre voix, qui m'est inconnue, doit être aussi fraîche que l'air du matin ! » ...
La tortue, ainsi secrètement flattée, aspira très fort et se mit à chanter et le lièvre, dans le bois mouillé, pour l'entendre, cessa de brouter.
Mais hélas la pauvre tortue, ayant sans relâche chanté tout l'été, se trouva toute dépourvue à la fin d'automne sans rien à grailler ...

Elle alla trouver la cigal' aux yeux verts, poétesse cotée dont ell' aimait les vers ... 

 

  

 

20

  Bernard, le président de l'autre pays du fromage

 

 

Quoi ? Vous voulez en savoir plus sur les évènements survenus récemment dans le monde animal ? Sachez alors que la cane ... Oui la cane de Jeanne ! ... La cane de Jeanne vient de caner ... Cela devait finir par arriver, bien sûr, mais le 22 était le jour idéal pour lui rendr' un ultime canage en reprenant ensemble la célèbre chanson de Brassens:

 

17

  Reza, yoh! man...

 

 

La cane de Jeanne est morte au gui l'an neuf, elle avait fait, la veille, merveille, un oeuf ! ...
La cane de Jeanne est morte d'avoir fait, du moins on le présume, un rhume, mauvais ! ...

La cane de Jeanne est morte sur son oeuf et dans son beau costume de plumes, tout neuf ! .
La cane de Jeanne ne laissant pas de veuf, c'est nous autres qui eumes les plumes et l'oeuf ! ...

Tous, toutes, sans doute, garderons longtemps le souvenir de la cane de Jeanne, morbleu !

 

 

 

12 

 Zaïa des rires aux...rires aussi...